1ère étape : se la couler douce sur la terrasse

Aaah la terrasse ! Cet avant-goût des vacances, version salon ou salle à manger, elle est le prolongement de votre maison dans le jardin. Mais comment faire un sans-faute dans l'installation de vos quartiers d'été ? Comment bien choisir son matériau en tenant compte du budget, de la facilité d'entretien ou de contraintes techniques ?

Des gravillons à la pierre naturelle, en passant par le bois, les matériaux de sol pour aménager son espace extérieur ne manquent pas. Outre l'aspect technique du matériau, un point important à prendre en compte réside dans le style architectural de la maison. Vos envies de déco devront s'accorder naturellement avec le caractère de votre habitation

Le boisPour son aspect naturel et chaleureux, le bois est très prisé dans la réalisation des espaces en plein air. Il offre une esthétique respectueuse de l'environnent mais qui, en vieillissant, peut se dégrader rapidement par un noircissement du matériau. Cependant, une couche de finition pigmentée pourra palier le problème. Avec le climat humide qui règne dans notre région, un entretien régulier et l'application de produits saturateurs augmenteront l'espérance de vie de votre sol extérieur. En effet, la pluie est le principal ennemi des terrasses en bois. Pour contrer le gonflement dû à l'humidité, il faut choisir une essence de bois durable ou rendue durable par un traitement thermique. Pour les bois exotiques, choisir l'Ipé ou le teck, version européenne. Optez aussi pour le châtaigner ou le robinier et, dans les résineux, le mélèze ou le douglas.La pierre naturelle

Très souvent utilisée pour aménager les surfaces extérieures, la pierre permet, au-delà de ses caractéristiques techniques résistantes, une gamme variée de coloris et de matériaux en fonction de leur origine (pierre calcaire, granit, grés, basalte…). Elle nécessite peu d'entretien mais il faut cependant qu'elle soit posée sur un sol draînant, favorisant l'écoulement des eaux.

La star de nos terrasses est sans aucun doute la pierre bleue. Appelée 'petit granit', c'est une pierre calcaire qui va du gris au noir. Elle apporte une esthétique travaillée dans le prolongement de la maison. Suivant sa finition (brossée, bouchardée, flammée,..), elle joue entre modernité et authenticité. Avec les années, elle peut se ternir mais il suffit de la poncer pour qu'elle retrouve son aspect d'origine.

Les pavés et klinkers

De par leur forme compacte, ils se distinguent des dalles en pierre et proposent des dessins de pose différents. En pierre naturelle, en béton ou en céramique, l'utilisation du pavé offre un cachet authentique à vos quartiers d'été. D'origine hollandaise, le klinker est un matériau synthétique, en béton ou en terre cuite. Il offre de nombreuses possibilités au niveau esthétique.

La facilité d'entretien des pavés dépendra de leur surface. Plus celle-ci sera rugueuse et plus elle s'encrassera rapidement. N'oubliez pas aussi que les joints en sable, entre les pavés, seront un terrain propice aux mousses et aux herbes.

Mais ce qui véritablement donnera un style à votre terrasse, c'est son mobilier. A coups de créativité et d'innovation, les marques de meubles de jardin se livrent une lutte acharnée pour nous proposer des lignes contemporaines et séduisantes, un design fonctionnel et confortable, en bois, métal, résine ou plastique. Mais il n'est pas souvent facile de s'y retrouver face à l'abondance de propositions.L'élément à prendre en compte : le matériau. Le plastique, c'est fantastique ? Il est bon marché, léger et facile d'entretien. Coloré et très tendance, il donne la possibilité de relooker sa terrasse rapidement.Pour un effet design et industriel, on choisira l'aluminium. En plus, il résiste parfaitement à l'humidité contrairement au fer forgé qui s'oxyde facilement. Le bois reste LA valeur sûre pour le choix du mobilier de jardin. Son aspect chic et naturel donne de l'authenticité à votre déco extérieure. On choisira de préférence un bois exotique pour sa meilleure résistance aux intempéries. Il faudra cependant l'entretenir régulièrement. Et le rotin ? Il est apprécié pour son côté rétro. Mais il supporte mal la pluie. La solution pour ne pas rentrer ses meubles tous les soirs, c'est d'opter pour du mobilier en résine synthétique tressée. Facile d'entretien, elle résiste parfaitement aux intempéries et aux UV.2ème étape : se jeter à l'eau avec la piscine

Quoi de plus agréable et convivial qu'une piscine pour compléter l'aménagement de votre espace de vie outdoor ? Aujourd'hui, les professionnels proposent de nombreuses possibilités pour adapter la piscine à vos envies de grand bleu. Intégrées au paysage, enterrées ou hors sol, elles participent à l'esthétique général du jardin. Grâce aux évolutions technologiques, les modèles enterrés se sont démocratisés. Le terrain, toutefois, ne permet pas de creuser dans le jardin. Les piscines hors sol constituent alors une bonne alternative. Leur installation est facile, rapide et leur rangement pendant les mois d'hiver ne pose aucun problème.

Des piscines en bois existent également sur le marché. Elles s'adaptent à n'importe quel type de terrain et transforment votre terrasse en un lieu de farniente à la fois moderne et chaleureux. Si elles sont faciles à monter, pour peu que vous soyez bricoleur, elles représentent malheureusement un budget important.

Dans nos contrées, au climat peu favorable à la trempette, nager à l'extérieur ne peut se faire que quelques semaines par an. Chauffer l'eau (au mazout ou au gaz naturel) est une option, mais qui risque de faire mal à votre portefeuille. L'énergie solaire est une solution. Grâce à un capteur solaire et au débit de la pompe de filtration, l'eau est envoyée dans un réseau de tubes qui la chauffe et la renvoie au bassin par les buses de refoulement. Un petit conseil : couvrir la piscine pendant la nuit permettra aussi d'éviter la perte de chaleur.

Un point crucial à prendre en compte réside dans la sécurité de vos 'petits baigneurs'. Il existe différents systèmes pour protéger vos enfants. Ils vont des clôtures de protection au bracelet de sécurité attaché au poignet de votre bambin, en passant par les couvertures de piscine, bâches, volets ou abris.3ème étape : s'ouvrir vers l'extérieur avec la véranda

Quand les beaux jours commencent à décliner, comment continuer à profiter de l'extérieur et de sa lumière naturelle ? Envisagée comme une extension de l'architecture, la véranda est le véritable intermédiaire entre le jardin et l'intérieur. La plupart des nouveaux projets consistent en l'agrandissement du séjour ou de la cuisine. Le manque de place ou de lumière naturelle, l'envie d'une ouverture sur le jardin ou l'annexe d'une nouvelle pièce (piscine, atelier, salle de jeu,...) sont les raisons qui nous incitent à pousser les murs de nos intérieurs.

Pour en profiter au maximum, il faut bien choisir son implantation et son orientation en veillant à respecter la structure du bâtiment. On privilégiera une situation sud-est, afin de profiter du soleil dès le matin et d'une atmosphère tempérée les après-midis d'été. Côté nord, vous n'aurez aucun ensoleillement, mais il apportera une isolation à votre maison. Si vous choisissez une situation plein sud, veillez à ce que votre véranda dispose d'une très bonne isolation pour éviter la sensation de sauna en été.

Le principal matériau de votre véranda est bien entendu le verre. Toutefois, avec ses énormes surfaces vitrées, elle est la pièce de la maison où les variations de la température sont les plus importantes. L'emploi d'un double-vitrage ou d'un triple vitrage est nécessaire. Il évitera les pertes de chaleur en hiver et les coups de chaud durant l'été. De même, pour la toiture, l'utilisation d'un verre spécial antisolaire est primordiale pour un meilleur confort thermique. Il retient la, chaleur à l'extérieur grâce à la présence d'un gaz entre les verres, sans altérer la transparence de l'intérieur vers l'extérieur.

Au niveau de sa structure, le bois (en général exotique comme le méranti ou le bangkirai), en plus de son aspect esthétique, bénéficie d'une bonne isolation thermique et acoustique. Mais son prix reste cependant très élevé. Quant à l'aluminium, il est utilisé pour sa grande résistance mécanique et sa facilité d'entretien. Sa mauvaise isolation est son principal défaut. La solution est d'opter pour un modèle mixte bois et alu. Il offre un bon compromis pour bénéficier de l'aspect esthétique du bois à l'intérieur de la pièce et des avantages de l'aluminium à l'extérieur. Une couche d'isolant en polyuréthane ou en polystyrène vient s'intégrer entre les 2 matériaux pour en augmenter le confort thermique. Le PVC, très bon isolant et bon marché, est quant à lui destiné aux vérandas de petites dimensions car il résiste assez mal aux grandes structures.

Vous voilà, maintenant, équipés pour profiter au maximum des beaux jours de soleil. Maillots, bouées, barbecues et petit verre de vin rosé bien frais viendront agrémenter votre petit coin de vacances avant l'heure. Soyez cependant prévoyant, n'oubliez pas la crème solaire.

Aaah la terrasse ! Cet avant-goût des vacances, version salon ou salle à manger, elle est le prolongement de votre maison dans le jardin. Mais comment faire un sans-faute dans l'installation de vos quartiers d'été ? Comment bien choisir son matériau en tenant compte du budget, de la facilité d'entretien ou de contraintes techniques ?

Des gravillons à la pierre naturelle, en passant par le bois, les matériaux de sol pour aménager son espace extérieur ne manquent pas. Outre l'aspect technique du matériau, un point important à prendre en compte réside dans le style architectural de la maison. Vos envies de déco devront s'accorder naturellement avec le caractère de votre habitation

Le boisPour son aspect naturel et chaleureux, le bois est très prisé dans la réalisation des espaces en plein air. Il offre une esthétique respectueuse de l'environnent mais qui, en vieillissant, peut se dégrader rapidement par un noircissement du matériau. Cependant, une couche de finition pigmentée pourra palier le problème. Avec le climat humide qui règne dans notre région, un entretien régulier et l'application de produits saturateurs augmenteront l'espérance de vie de votre sol extérieur. En effet, la pluie est le principal ennemi des terrasses en bois. Pour contrer le gonflement dû à l'humidité, il faut choisir une essence de bois durable ou rendue durable par un traitement thermique. Pour les bois exotiques, choisir l'Ipé ou le teck, version européenne. Optez aussi pour le châtaigner ou le robinier et, dans les résineux, le mélèze ou le douglas.La pierre naturelle

Très souvent utilisée pour aménager les surfaces extérieures, la pierre permet, au-delà de ses caractéristiques techniques résistantes, une gamme variée de coloris et de matériaux en fonction de leur origine (pierre calcaire, granit, grés, basalte…). Elle nécessite peu d'entretien mais il faut cependant qu'elle soit posée sur un sol draînant, favorisant l'écoulement des eaux.

La star de nos terrasses est sans aucun doute la pierre bleue. Appelée 'petit granit', c'est une pierre calcaire qui va du gris au noir. Elle apporte une esthétique travaillée dans le prolongement de la maison. Suivant sa finition (brossée, bouchardée, flammée,..), elle joue entre modernité et authenticité. Avec les années, elle peut se ternir mais il suffit de la poncer pour qu'elle retrouve son aspect d'origine.

Les pavés et klinkers

De par leur forme compacte, ils se distinguent des dalles en pierre et proposent des dessins de pose différents. En pierre naturelle, en béton ou en céramique, l'utilisation du pavé offre un cachet authentique à vos quartiers d'été. D'origine hollandaise, le klinker est un matériau synthétique, en béton ou en terre cuite. Il offre de nombreuses possibilités au niveau esthétique.

La facilité d'entretien des pavés dépendra de leur surface. Plus celle-ci sera rugueuse et plus elle s'encrassera rapidement. N'oubliez pas aussi que les joints en sable, entre les pavés, seront un terrain propice aux mousses et aux herbes.

Mais ce qui véritablement donnera un style à votre terrasse, c'est son mobilier. A coups de créativité et d'innovation, les marques de meubles de jardin se livrent une lutte acharnée pour nous proposer des lignes contemporaines et séduisantes, un design fonctionnel et confortable, en bois, métal, résine ou plastique. Mais il n'est pas souvent facile de s'y retrouver face à l'abondance de propositions.L'élément à prendre en compte : le matériau. Le plastique, c'est fantastique ? Il est bon marché, léger et facile d'entretien. Coloré et très tendance, il donne la possibilité de relooker sa terrasse rapidement.Pour un effet design et industriel, on choisira l'aluminium. En plus, il résiste parfaitement à l'humidité contrairement au fer forgé qui s'oxyde facilement. Le bois reste LA valeur sûre pour le choix du mobilier de jardin. Son aspect chic et naturel donne de l'authenticité à votre déco extérieure. On choisira de préférence un bois exotique pour sa meilleure résistance aux intempéries. Il faudra cependant l'entretenir régulièrement. Et le rotin ? Il est apprécié pour son côté rétro. Mais il supporte mal la pluie. La solution pour ne pas rentrer ses meubles tous les soirs, c'est d'opter pour du mobilier en résine synthétique tressée. Facile d'entretien, elle résiste parfaitement aux intempéries et aux UV.2ème étape : se jeter à l'eau avec la piscine

Quoi de plus agréable et convivial qu'une piscine pour compléter l'aménagement de votre espace de vie outdoor ? Aujourd'hui, les professionnels proposent de nombreuses possibilités pour adapter la piscine à vos envies de grand bleu. Intégrées au paysage, enterrées ou hors sol, elles participent à l'esthétique général du jardin. Grâce aux évolutions technologiques, les modèles enterrés se sont démocratisés. Le terrain, toutefois, ne permet pas de creuser dans le jardin. Les piscines hors sol constituent alors une bonne alternative. Leur installation est facile, rapide et leur rangement pendant les mois d'hiver ne pose aucun problème.

Des piscines en bois existent également sur le marché. Elles s'adaptent à n'importe quel type de terrain et transforment votre terrasse en un lieu de farniente à la fois moderne et chaleureux. Si elles sont faciles à monter, pour peu que vous soyez bricoleur, elles représentent malheureusement un budget important.

Dans nos contrées, au climat peu favorable à la trempette, nager à l'extérieur ne peut se faire que quelques semaines par an. Chauffer l'eau (au mazout ou au gaz naturel) est une option, mais qui risque de faire mal à votre portefeuille. L'énergie solaire est une solution. Grâce à un capteur solaire et au débit de la pompe de filtration, l'eau est envoyée dans un réseau de tubes qui la chauffe et la renvoie au bassin par les buses de refoulement. Un petit conseil : couvrir la piscine pendant la nuit permettra aussi d'éviter la perte de chaleur.

Un point crucial à prendre en compte réside dans la sécurité de vos 'petits baigneurs'. Il existe différents systèmes pour protéger vos enfants. Ils vont des clôtures de protection au bracelet de sécurité attaché au poignet de votre bambin, en passant par les couvertures de piscine, bâches, volets ou abris.3ème étape : s'ouvrir vers l'extérieur avec la véranda

Quand les beaux jours commencent à décliner, comment continuer à profiter de l'extérieur et de sa lumière naturelle ? Envisagée comme une extension de l'architecture, la véranda est le véritable intermédiaire entre le jardin et l'intérieur. La plupart des nouveaux projets consistent en l'agrandissement du séjour ou de la cuisine. Le manque de place ou de lumière naturelle, l'envie d'une ouverture sur le jardin ou l'annexe d'une nouvelle pièce (piscine, atelier, salle de jeu,...) sont les raisons qui nous incitent à pousser les murs de nos intérieurs.

Pour en profiter au maximum, il faut bien choisir son implantation et son orientation en veillant à respecter la structure du bâtiment. On privilégiera une situation sud-est, afin de profiter du soleil dès le matin et d'une atmosphère tempérée les après-midis d'été. Côté nord, vous n'aurez aucun ensoleillement, mais il apportera une isolation à votre maison. Si vous choisissez une situation plein sud, veillez à ce que votre véranda dispose d'une très bonne isolation pour éviter la sensation de sauna en été.

Le principal matériau de votre véranda est bien entendu le verre. Toutefois, avec ses énormes surfaces vitrées, elle est la pièce de la maison où les variations de la température sont les plus importantes. L'emploi d'un double-vitrage ou d'un triple vitrage est nécessaire. Il évitera les pertes de chaleur en hiver et les coups de chaud durant l'été. De même, pour la toiture, l'utilisation d'un verre spécial antisolaire est primordiale pour un meilleur confort thermique. Il retient la, chaleur à l'extérieur grâce à la présence d'un gaz entre les verres, sans altérer la transparence de l'intérieur vers l'extérieur.

Au niveau de sa structure, le bois (en général exotique comme le méranti ou le bangkirai), en plus de son aspect esthétique, bénéficie d'une bonne isolation thermique et acoustique. Mais son prix reste cependant très élevé. Quant à l'aluminium, il est utilisé pour sa grande résistance mécanique et sa facilité d'entretien. Sa mauvaise isolation est son principal défaut. La solution est d'opter pour un modèle mixte bois et alu. Il offre un bon compromis pour bénéficier de l'aspect esthétique du bois à l'intérieur de la pièce et des avantages de l'aluminium à l'extérieur. Une couche d'isolant en polyuréthane ou en polystyrène vient s'intégrer entre les 2 matériaux pour en augmenter le confort thermique. Le PVC, très bon isolant et bon marché, est quant à lui destiné aux vérandas de petites dimensions car il résiste assez mal aux grandes structures.

Vous voilà, maintenant, équipés pour profiter au maximum des beaux jours de soleil. Maillots, bouées, barbecues et petit verre de vin rosé bien frais viendront agrémenter votre petit coin de vacances avant l'heure. Soyez cependant prévoyant, n'oubliez pas la crème solaire.