A l’heure où les abeilles se font plus rares et l’énergie plus chère, le toit végétal offre de nouvelles perspectives en terme énergétique, architectural et environnemental. Le principe : couvrir votre toit de végétaux sélectionnés pour profiter d’une réelle isolation thermique et phonique naturelle, respectueuse de l’environnement. Et esthétiquement, c’est magique !

Dans le cadre de la construction d’une maison basse énergie, ou d’une rénovation, quelques règles techniques s’imposent.
La pente de votre toit doit être de 1 à 5 % minimum pour éviter la stagnation des eaux pluviales. Veillez aussi à l’orientation de vos végétaux par rapport au vent.
En fonction des possibilités architecturales, optez pour une végétalisation extensive, semi-extensive ou intensive. La 1ère, de faible épaisseur, ne nécessite pas d’entretien ni d’arrosage. Pratique ! Attention en revanche, pas question d’y réunir vos 50 oncles et tantes pour le repas anniversaire du petit dernier !  Choisissez dans ce cas la végétalisation intensive (en limitant toutefois les invités !). Véritable toit-terasse, plus épaisse, elle présente plus de possibilité en terme de culture et permet de s’y promener, à condition d’avoir au préalable fait calculer le poids de charge par un bureau d’étude. Petit inconvénient, le prix, et la nécessité d’utiliser régulièrement vos super pouvoirs de jardiniers pour son entretien.

Les toits végétaux peuvent être cultivés de plusieurs façons : par semis, en plantations, en caissette ou rouleaux pré-cultivés pour un rendu esthétique immédiat. Privilégiez des végétaux robustes qui braveront plus facilement le vent et le soleil et capables de constituer rapidement un environnement naturel tels que mousses et vivaces.
Esthétiquement, le toit végétal est une merveille ! Il change de couleurs à chaque saison et réintroduit la Nature en contexte urbain. Un vrai poumon en pleine ville, permettant de réduire la pollution grâce à la photosynthèse des plantes et d’offrir un refuge aux oiseaux et aux abeilles.

Pour vous aussi c’est une vraie bouffée d’air, puisque les toits végétaux offrent de vraies performances thermiques et acoustiques.
La terre végétalisée absorbe efficacement les ondes sonores… exit les bruits parasites de la jungle urbaine.
Le manteau végétal permet aussi de réaliser d’importantes économies d’énergie en conservant la température de la toiture entre 15 et 20°C. Plus isolant que les tuiles ou les ardoises, la température est régulée afin d’avoir moins chaud en plein été, et plus doux en plein hiver. Véritable film anti UV, le tapis végétal assure en plus une plus longue durée de vie à  votre toit, et toc !
Alors oui ça pique un peu le porte-monnaie, mais le toit végétal est un investissement gagnant sur le long terme. Au final votre compte en banque vous dira merci, et les oiseaux aussi !

_________________
© Amandine Bégu