Si vos murs extérieurs ne vous plaisent plus et que vous souhaitez y apporter une touche de verdure et un peu de fraîcheur, pourquoi ne pas installer un mur végétal ? Celui-ci gagne en popularité et convainc les particuliers comme les entreprises qui souhaitent redonner vie à leurs façades. Grâce à ses nombreux atouts, le mur végétal convient à tous les milieux. Personnalisable selon vos envies, il s’adapte aux différents climats et apporte confort et bien-être.

Le mur végétal n’a pas toujours eu bonne réputation. Beaucoup n’appréciaient pas que des plantes grimpantes envahissent les murs et y voyaient même un problème. Leurs racines endommageaient les matériaux, laissant entrer l’humidité à travers la paroi.

Un véritable plus pour l’écologie

Ces dernières années, le mur végétal s’est progressivement imposé. Beaucoup y trouvent de nombreux avantages, dont un écologique. Le mur végétal destiné à l’aménagement extérieur permet une isolation thermique et phonique sur une durée de 30 à 50 ans grâce à sa texture touffue. Son installation assure en effet une régulation de la température à l’intérieur de votre bâtiment sans dépense d’énergie liée à la climatisation ou au chauffage.

Installer un mur végétal est aussi bénéfique pour l’environnement. Vos plantes retiendront les eaux s’écoulant des toits, évitant de ce fait les inondations et, à plus long terme, l’imperméabilisation des sols. Elles refroidiront également l’atmosphère afin de limiter le réchauffement du béton et de l’asphalte en milieu urbain. Vous contribuez aussi à l’amélioration de la qualité de l’air ainsi qu’à la diminution de la pollution grâce à l’absorption des particules en suspension dans l’air.

Un gain de place et de temps

Alors que les jardins urbains sont de plus en plus petits, voire dans certains cas réduits à de simples balcons, installer un mur végétal ou jardin vertical apparait comme une véritable solution pour profiter en même temps de la verdure et d’un gain de place. Votre mini-jardin n’encombrera plus l’espace et vous ne souffrirez plus de maux de dos puisque vous pourrez jardiner à la verticale. L’entretien de vos plantes n’aura jamais été aussi simple, et vous gagnerez un temps précieux.

En effet, une fois votre mur végétal installé, l’entretien ne sera plus un problème. En matière d’eau et d’énergie, votre installation est autonome et le choix des végétaux lui offre de la durabilité. La réserve d’eau est restituée aux plantes selon leurs besoins grâce à un réservoir d’un volume de 50 à 200 litres dissimulé. Il n’existe par ailleurs aucun risque de transfert d’humidité. Veillez toutefois à approvisionner vos plantes avec de l’engrais car leurs racines ont besoin de nutriments pour se développer. Tailler et désherber chaque trimestre est également recommandé.

Une œuvre d’art

Le mur végétal apportera une touche d’originalité à votre extérieur et jouera ainsi un rôle esthétique en habillant votre façade disgracieuse. Il pourra évoluer au rythme des saisons ou de vos envies tout en continuant à vous apporter confort, calme et bien-être. Votre façade anonyme gagnera du cachet grâce à l’aspect harmonieux et coloré de votre jardin vertical. Quant à votre balcon, le mur végétal y apportera fraîcheur et gaieté.

Un création maison

Rien ne vous oblige à faire appel à un professionnel pour créer votre mur végétal. Des systèmes, des plus simples aux plus sophistiqués, existent. Pour créer votre propre mur à bas prix, il vous suffit d’une palette de bois, d’un géotextile étanche et résistant ainsi que d'agrafes. Il ne vous reste plus ensuite qu’à y installer le terreau et les plantes. Des kits mur végétal sont également disponibles et comprennent des modules à fixer au mur, du terreau, de l’engrais, un réservoir d’eau et des plantes.

Plusieurs techniques existent pour construire votre mur végétal selon le type de plantes que vous souhaitez y cultiver. Si votre préférence va vers la végétation sèche, comme les cactus, les "jardins de rocaille" feront votre bonheur. Si vous souhaitez une végétation plus fleurie et plus verte, la méthode "génie végétal" est la solution. Cette technique permet une pousse optimisée. Quelle que soit l’option retenue, veillez toujours à la luminosité.

Si toutefois vous souhaitez un mur de plantes plus grand, il est recommandé de demander l’aide d’un spécialiste. Ce dernier peut concevoir un mur sur mesure correspondant à vos exigences esthétiques, avec les plantes adaptées à l’emplacement choisi.

Quels matériaux ?

La durée de vie d’un mur végétal est généralement de 10 ans. Seuls les matériaux utilisés pour le construire peuvent la limiter. Pour mettre en place un mur de plantes, vous pouvez installer des substrats à base de tourbe et de sphaignes, de fibre de coco ou de feutre horticole. Ces surfaces sont capables de distribuer de l’eau et des nutriments aux plantes. La sphaigne du Chili, largement utilisée comme substrat, est antibactérienne et antifongique. Elle peut redistribuer jusqu’à 14 fois son volume d’eau selon les besoins des plantes. Du côté des panneaux, le PVC et le polystyrène remportent un certain succès. Quant au bois, il apporte à votre installation un côté plus rustique.

Pour tous les lieux, ou presque

Peu de contraintes existent en ce qui concerne l’installation des murs végétaux extérieurs. A priori, tous les emplacements peuvent convenir. L’exposition au soleil doit toutefois être prise en compte.Si les plantes sont généralement prévues pour vivre à l’air libre et peuvent s’accommoder au mur végétal, toutes n’ont pas les mêmes besoins en lumière ou en chaleur. Optez de préférence pour un emplacement correspondant aux plantes que vous avez choisies, ou alors prévoyez des plantes qui conviennent aux conditions climatiques du lieu envisagé.

Prévoyez également de regrouper les plantes selon leurs besoins en eau et en lumière. Les plantes les plus gourmandes doivent se trouver en haut de votre mur. En matière de luminosité, trois types existent : les plantes d’ombre, de mi-ombre et de soleil. Les fougères ou broméliacées sont par exemple à réserver au sud en raison de leur besoin de chaleur. La sauge, le romarin et le thym font elles aussi partie de la troisième catégorie, alors que le lierre, la campanule ou le géranium vivace supportent assez bien l’ombre.

Quelles variétés choisir ?

Si vous souhaitez végétaliser votre mur extérieur, les plantes choisies joueront un rôle important dans le rendu esthétique. Outre l’exposition au soleil, d’autres contraintes techniques peuvent influencer votre choix, comme par exemple le système d’irrigation. Il est important de connaître le fonctionnement des plantes et végétaux à l’état naturel pour le reproduire chez soi.

Les plantes les plus utilisées sont les plantes qui sont adaptées à la culture hors sol : les plantes grimpantes comme le jasmin ou le lierre, les plantes dépolluantes telles que le ficus ou la fougère, les plantes exotiques comme l’hibiscus et enfin les aromatiques c’est-à-dire la menthe, le thym, le basilic et le persil.

Les plantes grimpantes sont à surveiller. Elles ne doivent pas atteindre votre toiture ou boucher vos gouttières sous peine de dégâts des eaux. Comme dans la nature, les cycles naturels des plantes sont soumis aux changements saisonniers. L’apparence de votre mur végétal est donc amenée à évoluer.