Nuits en dents de scie, contractures au réveil, fatigue persistante tout au long de la journée… Si vous vous reconnaissez dans ce descriptif, il est peut-être temps d’investir dans une nouvelle literie. Mais arrêter son choix sur un produit plutôt qu’un autre n’est pas chose aisée, compte tenu de la pluralité de modèles et de technologies disponibles sur le marché. Passage en revue des principaux éléments à prendre en considération pour un achat éclairé.

Le maintien

C’est le premier critère fondamental auquel vous devez accorder votre attention. Les matelas se déclinent en effet en plusieurs types de soutiens, allant de très souple à extra-ferme. Le souci majeur réside dans l’absence d’échelle standardisée, chaque fabricant s’entendant sur sa propre définition, ce qui complique d’autant la lecture pour le consommateur.

L’option à privilégier est fonction de votre morphologie (taille et poids) et augmente proportionnellement avec la corpulence. Evitez un matelas trop mou ou à contrario excessivement ferme, qui pourrait par un mauvais positionnement de la colonne vertébrale occasionner des douleurs et perturber votre sommeil. En cas de dorsalgies chroniques ou problèmes articulaires, un modèle au maintien plus assuré est ainsi recommandé.
N’oubliez pas que votre ressenti et vos goûts personnels priment : des tensions ou sensations d’inconfort dans certaines parties du corps devront vous alerter.   

La suspension

Ressorts, mousse ou latex : trois matières, adaptées à tous les budgets, coexistent actuellement sur le marché et conditionnent la qualité de la suspension.

  • Si vous optez pour un matelas à ressorts, favorisez ceux de type ensachés, considérés comme le haut de gamme de la catégorie. Reconnus pour leur ventilation maximale, ils assurent une excellente indépendance de couchage en travaillant indépendamment, ce qui signifie que si vous dormez en duo, les mouvements de votre partenaire ne vous dérangeront pas.
  • De son côté, la mousse offre un très bon rapport qualité-prix. A mémoire de forme, c’est la suspension idéale pour ceux qui souffrent du dos : en se moulant au corps et en amortissant les mouvements, elle diminue les points de pression et procure un meilleur confort. Evitez la toutefois si vous avez tendance à transpirer la nuit.
  • Enfin, le latex, tant naturel que synthétique, possède de nombreuses qualités au premier rang desquelles une bonne évacuation de l’humidité et la répartition de plusieurs zones de confort pour un maintien de l’ensemble du corps. Hypoallergénique et élastique, il est doté en outre d’une souplesse et d’une capacité à se déformer qui lui procurent une plus grande longévité dans le temps.

Dans tous les cas, gardez en tête qu’un changement de technologie impliquera une légère période d’adaptation.

Le sommier

Pour un bien-être maximal, veillez à l’associer correctement à votre matelas en évitant les combinaisons fantaisistes : difficile par exemple de faire moins compatibles qu’une suspension mousse et un sommier à ressorts. En revanche, ce matériau s’adaptera parfaitement à un modèle à lattes.
Remplacez l’intégralité de votre literie en une seule fois : votre matelas neuf s’altérera plus facilement si vous en faites l’acquisition sans renouveler votre sommier dans le même temps.

La taille

Elle sera définie selon votre gabarit et votre usage (seul ou en couple). Au Luxembourg, les dimensions standards varient de 90x200 à 140x200 pour un lit simple à 160x200 ou 180x200 pour deux personnes. Comptez 15 à 20cm de plus que votre taille ou celle de votre moitié afin d’être tout à fait à l’aise. Plus votre matelas sera grand, plus votre liberté de mouvement durant la nuit sera importante.
Si votre budget est plus conséquent, vous pouvez vous tourner vers une literie hors normes en choisissant le sur-mesure ou king size, qui plafonnent à 200x200 cm voire 190/210x220cm pour les modèles XL.

Et après l’achat ?

Si les professionnels encouragent le renouvellement de la literie tous les 10 ans, un entretien approprié de votre matelas peut toutefois permettre d’allonger sa durée de vie.
Retournez-le au minimum deux fois par an pour éviter le tassement du garnissage et profitez de l’occasion pour inverser tête et pieds afin de mieux répartir les pressions. Vous pouvez également faire l’acquisition d’un protège-matelas ou d’une housse lavable, qui feront office de couche de protection supplémentaire et éviteront les traces de transpiration.
L’aération quotidienne des draps et de la chambre à coucher, ainsi que le passage régulier de l’aspirateur sous le lit pour éliminer les acariens, complèteront le rituel.

Petit test grandeur nature

Vous avez du mal à vous fier à votre seul ressenti ? Rassurez-vous, il existe une méthodologie simple et efficace à appliquer lors de l’achat en magasin. Tentez d’abord de passer une main entre vos reins et le matelas. Si vous y parvenez, il est sans doute trop ferme. Prenez ensuite appui sur le lit avec un coude. Si le creux reste marqué lorsque vous le retirez, mauvais signe, il souffrira d’une souplesse trop importante.

N’hésitez pas à essayer successivement plusieurs produits pour les comparer. Prenez votre temps, le corps ayant besoin de quelques minutes pour s’habituer, et changez de position fréquemment pour mimer les conditions réelles d’utilisation.
Marques, matières, accessoires, livraison, installation... Quel que soit votre budget, les conseillers en literie sont les meilleurs experts pour vous guider dans l’achat de votre matelas et vous faire passer de bonnes nuits !