Le mot de Monsieur le Bourgmestre

La Commune de Manternach, composée des 4 villages Berbourg, Lellig, Manternach et Münschecker, est située à proximité de la Moselle même si elle ne touche pas directement à ce fleuve. Les origines de la commune remontent tant aux Celtes qu’aux Romains. Je saisis l’occasion pour relever certains traits marquants des différents villages.

Le village de Berbourg remonte au 11ème siècle et a été caractérisé pendant le moyen-âge jusqu’à la Révolution Française par de nombreuses familles seigneuriales qui exerçaient une influence considérable et dont la dernière a disparu avec la Révolution Française qui non seulement aboli la Royauté en France mais également les familles seigneuriales à travers l’Europe, le Luxembourg y compris Berbourg.
Berbourg disposait du privilège d’abriter les personnes aveugles non seulement de notre pays mais bien au-delà des frontières. Cette maison, appelée « Institut des Aveugles » était gérée par les sœurs de la Ste Elisabeth. Actuellement et après un agrandissement majeur pendant la décennie passée, quelques 130 personnes habitent la Maison de Retraite appelée « Haaptmann’s Schlass ».

A l’autre extrémité de la localité se trouve un grand site qui comprend un Centre Culturel appelé « Beaurepaire », un complexe scolaire ensemble avec un hall sportif appelé « Renert », une Maison Relais ainsi qu’un complexe sportif comprenant deux terrains de football dont un synthétique. Actuellement, les travaux de construction d’un nouveau bâtiment scolaire sont en construction, complexe qui comprend également la salle de répétition de la Fanfare de Berbourg et Bech.

Depuis le passage des Chemins de Fer à travers la localité de Manternach, celle-ci a connu un grand essor industriel avec comme perle la manufacture de papier appelée « LAMORT », d’après le nom de son fondateur et appelée « Pabeierfabrik » en luxembourgeois. L’usine de fabrication de machines agricoles exploitée par la famille NEIS était un autre bijou de l’ère industrielle de Manternach.

La localité de Lellig se caractérisait jusqu’à sous peu comme une localité typiquement agricole. Ceci a changé depuis la réalisation d’un grand lotissement dans cette localité, ce qui a contribué à équilibrer la population entre le monde agricole et le reste de sa population.

Münschecker se caractérise essentiellement par le fait qu’elle est traversée par le sentier appelé d’après St. Jacob, sentier qui aboutit à St. Jacques de Compostelle en Espagne. Münschecker est située tout près de l’autoroute et ses parcelles environnantes touchent de très près au Port de Mertert et à la Moselle.

Le Centre « A Wiewesch » ensemble avec la réserve naturelle « Manternacher Fiels » constituent des bijoux en matière environnementale. L’ancien site LAMORT a entretemps été acquis par l’Etat et fait fonction de Centre Thérapeutique pour toxicomanes.

Il y a lieu de se féliciter non seulement d’un ensemble d’exploitations agricoles performantes mais également un nombre appréciable de petites et moyennes entreprises éparpillées sur les différentes localités.

Un des problèmes majeurs de notre commune est le manque de disponibilités de terrain à bâtir susceptible d’être acquis par les jeunes de notre commune. Le temps est venu où la commune devrait prendre une nouvelle initiative en matière de création de places à bâtir. En voilà un des objectifs majeurs que le prochain Conseil Communal devrait se fixer comme finalité.

Tout ceci pour dire que nous habitons une belle région, que la qualité de vie est quasiment intacte et qu’on vit bien chez nous à Manternach, une commune qui est à l’instar du mouvement créé par le nouveau Président français « En marche vers un bel avenir ».


Henri FRANK, Bourgmestre de la commune de Manternach

********

La Commune se présente

La commune de Manternach se compose des quatre villages Berbourg, Lellig, Manternach et Münschecker.
L’histoire de notre commune remonte aux temps des Celtes et des Romains. Le " Groëstaen " et les tombeaux celtes (tumuli) ainsi que les nombreuses trouvailles de l’époque romaine autour de Lellig sont les témoins les plus éloquents de cette époque.

Pendant le moyen âge, les Seigneurs de Berbourg ont joué un rôle prépondérant dans la région. Au 19e siècle, les Forges de Berbourg et la manufacture de Papier Lamort de Manternach ont contribué largement à l’essor de la commune.

Aujourd’hui, notre commune comprend un certain nombre d’entreprises moyennes qui constituent un pilier non négligeable des finances communales. L’agriculture, confrontée à de graves problèmes structurels, lutte pour sa survie mais reste néanmoins une activité principale, surtout dans le village de Lellig.

Dans l’ancien château " Haaptmann’s Schlass " à Berbourg, un Centre intégré pour personnes âgées (CIPA) accueille les personnes ne pouvant plus vivre dans leur milieu familial. La nouvelle partie qui a ouvert ses portes en juin 2010 accueille surtout des personnes atteintes d’une démence.

Le Centre Thérapeutique pour Toxicomanes est hébergé dans l’ancien Château Syrdall entre Wecker et Manternach et accueille des jeunes en détresse.

L’attrait exercé par l’autoroute " Luxembourg-Trèves " a contribué à l’extension de nos villages. La connexion au réseau des chemins de fer à Manternach permet aux habitants de la commune de se rendre sur leur lieu de travail en profitant du transport public.

Les écoles préscolaire et précoce à Manternach et Lellig, le Centre Scolaire et Sportif, ainsi que la Maison Relais avec Crèche pour les deux communes Manternach et Bech situés à Berbourg permettent aux citoyens de profiter d’une prise en charge de qualité de leurs enfants et d’associer au mieux leur vie familiale et professionnelle.

L’activité débordante et le dynamisme des clubs, associations et sociétés donnent à chaque citoyen la possibilité de s’intégrer facilement dans la commune et de participer activement à la vie communale.

Manternach

Les origines de " MANTERNACUM " remontent à la période celtique. Situé dans la vallée de la Syre et encadré de terrains arables sur les collines et de forêts denses le long des gorges de la Syre, ce site naturel protégé des vents froids a vite trouvé ses occupants et a même permis la culture de la vigne.

Entretemps, une large partie de la surface de la " Manternacher Fiels " fait partie du programme NATURBËSCH, un concept pour la forêt vierge de demain. En 2010 une distinction a été accordée à notre Commune par la " Stëftung Hëllef fir d’Natur " pour son engagement dans ce projet. Le centre d’accueil et de rencontre A WIEWESCH de la " Naturverwaltung " retrace l’histoire de la vie rurale et est le point de départ de plusieurs sentiers didactiques dans la nature.

Sis aux abords d’un ancien chemin romain menant de la Méditerranée vers la Hollande, Manternach profite depuis le milieu du 19e siècle de la construction d’une autre voie de communication importante, la ligne de chemin de fer " Luxembourg - Trêves " qui traverse notre village depuis 1861. Cet axe, ainsi que la disposition des forces hydrauliques de la Syre étaient à l’origine d’un nombre important de petites industries et moulins. La fabrique la plus importante était sans doute la manufacture de papier " LAMORT ". Lors de ses nombreuses promenades dans la vallée de la Syre, le visiteur peut encore aujourd’hui voir les vestiges de ce passé florissant.

Le Manternach d’aujourd’hui a quelque peu rompu avec ses origines. Pour Manternach et les autres villages de la commune, le chemin de fer joue actuellement surtout le rôle de moyen de transport vers les écoles, bureaux et entreprises de Luxembourg-ville. Mais Manternach, c’est aussi bon nombre d’entreprises agricoles, quelques artisans et cafetiers et deux entreprises travaillant le bois, l’une au niveau des grandes œuvres et l’autre au niveau de l’ébénisterie et une troisième réalisant des systèmes de façades complexes, toutes trois ayant une renommée nationale, voire internationale. L’ancien château de la manufacture Lamort héberge aujourd’hui un Centre thérapeutique pour toxicomanes.

Berbourg

Située à mi-distance des capitales cantonales de Grevenmacher et d’Echternach, entourée de forêts vertes, la charmante localité de Berbourg accole ses anciennes demeures aux pentes d’une colline où jadis les Seigneurs de " BEAUREPAR ", perchés en haut de leur place forte, menaient la vie dure à leurs sujets.

Le nouveau château, construit par un des descendants de ces seigneurs, abrita à partir de 1900 - et ceci pendant plus de trois-quarts de siècle - le seul institut pour aveugles du pays, avec son école et ses ateliers. Depuis sa création, l’institut est placé sous la direction des sœurs de Sainte Elisabeth. Il est géré aujourd’hui par la CLAIRE asbl qui fait partie du groupe elisabeth. En 1996, la destination du " Haaptmann’s Schlass " a changée en Centre intégré pour personnes âgées (CIPA). Depuis 2010, une nouvelle construction peut accueillir prioritairement des personnes atteintes d’une démence.

La localité dispose de plusieurs commerces et entreprises, tels que cidrerie, épicerie fine, distillerie, exploitations agricoles, culture de champignons, magasin de chaussures, menuiserie-ébénisterie, entreprise de charpentier-couvreur, ferronnerie d’art, installations électriques et cafés.

Un sentier auto-pédestre traversant en grande partie la forêt de Berbourg se prête ensemble avec d’autres sentiers marqués à offrir aux promeneurs et aux randonneurs quelques heures de détente en pleine nature.

Le centre sportif et scolaire Renert ainsi que la Maison Relais avec crèche gérés par le syndicat intercommunal des communes de Bech et de Manternach se trouvent aussi à Berbourg.  

Enfin, par les activités diverses qu’ils exercent à longueur d’années, les clubs sportifs et les sociétés culturelles et autres animent avec beaucoup de succès la vie du village.

Lellig

La famille de " LELLICH ", dont les origines remontent au début du 14e siècle, est supposée être de ligne collatérale avec la Seigneurie de Berbourg, les croix des 2 armoiries étant presque identiques.

Des fouilles archéologiques au lieu-dit " Weiler " près de Lellig témoignent de la présence romaine et ont révélé des objets précieux qui ornent actuellement le Musée National. Les vestiges de 2 cimetières (fin 1er et début 3ème siècle après J.-C.), d’une stèle funéraire et d’une voie romaine menant de Metz à Trèves intéresseront les amateurs archéologues.

La tradition vinicole romaine fut cultivée jusqu’en 1930 au lieu-dit " Am Wéngert ", offrant aujourd’hui d’agréables promenades à travers des vergers.
Le village de LELLIG est situé sur la pente sud de la colline " Hierberbierg " d’une altitude de 338 m.

Au fil des siècles le tissu rural du village est resté intact, comme les belles maisons paysannes du 18e et 19e siècle en témoignent. Des diverses activités artisanales de jadis, seule une serrurerie et ferronnerie d’art a su subsister et se créer une renommée nationale. Bien que l’agriculture connaisse aujourd’hui de graves problèmes, Lellig est resté jusqu’à nos jours un village à vocation agricole.  
Aussi à Lellig la vie associative est bien développée et offre aux nouveaux habitants la possibilité de s’intégrer.

Aux abords du village, l’ancien cimetière restauré est aussi le point de départ pour les randonnées dans la nature.

Münschecker

Le village de Münschecker est situé sur la pente sud de la colline " Am Bierg ", donnant sur la vallée rayonnante de la Moselle. Aux côtés des quelques anciennes fermes, qui ont subsisté, de nouvelles zones résidentielles offrent aux gens travaillant dans les villes de nouvelles possibilités de s’installer à la campagne. Du point de vue architectural, le chœur de la chapelle avec ses têtes de consoles archaïques, datant de l’époque gothique, intéressera les amateurs d’art. La nef fut reconstruite en 1716 et le maître-autel, d’époque baroque, est abondamment décoré de sculptures sur bois.

La chapelle est située sur un des chemins de pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle, chemin qui faisait déjà partie des axes romains dans notre région. Une stèle au style des anciennes bornes romaines a été érigée par le syndicat d’initiative de Manternach en collaboration avec la Commune.

Le " Groëstaen ", une pierre de taille importante, se trouve sur le chemin de Manternach vers Münschecker et Grevenmacher, au sommet de la colline séparant la vallée de la SYRE et la vallée de la Moselle. Le dolmen était probablement le tombeau d’un guerrier gaulois. En 1825, il fut détruit en 3 morceaux par des chercheurs de trésors. Aussi le " Groëstaen " donnait lieu à de nombreuses légendes. Un petit détour à cet endroit élevé offre au visiteur une vue grandiose et impressionnante sur les vallées de la Syre et de la Moselle avec ses pentes garnies de vignobles.

Les chiffres clés

Nombre d’habitants : 1 993 personnes, dont 73,16 % d’origine luxembourgeoise (au 18.05.2017)
Superficie : 27,610 km2
Etendue des bois : 326,640 ha
Superficie des près et terres labourables : 18,150 ha
Voiries : voirie vicinale 25 km, voirie rurale 88 km

Infos pratiques

Administration communale de Manternach
3 Kirchewee
L-6850 Manternach
Tél. : 71 01 72 - 21

Bureau de la population :
Lundi à vendredi de 8h00 à 12h00  
Lundi et mercredi également de 13h30 à 17h00

Plus d’infos : www.manternach.lu