08 Octobre 2019

Elément central d’un habitat, l’escalier est indispensable pour accéder d’un étage à un autre. Désormais considéré comme un véritable objet de décoration, sa pose se pense dès le début de vos travaux, aussi bien lors d’une construction que d’une rénovation. Forme, mesure, matériaux… On vous livre quelques conseils pour bien choisir celui qui sublimera votre logement !

Droit ou tournant, c’est au choix !

Bien choisir son escalier est essentiel. Sachez qu’il doit allier trois critères : sécurité, confort, et esthétique. Ainsi, il doit se fondre au mieux dans la pièce au sein de laquelle vous allez l’installer, sans trop s’imposer. C’est tout d’abord la manière dont votre intérieur se présente qui va déterminer son emplacement. L’idéal est, aussi, de partir du style de votre pièce pour définir celui de l’escalier qui s’intégrera le mieux chez vous. Ceci étant, votre choix pourra être influencé par des contraintes d’ordre technique (composition des murs, place disponible au sol, présence de poutres...).

Pour relier les pièces fréquentées, le mieux est de porter votre choix vers un escalier large (80 cm, au minimum). Ainsi, l’escalier droit remplira parfaitement ce rôle. Généralement composé d’une unique volée de marches, c’est la forme la plus répandue, mais aussi la plus classique en termes de conception. Pour conserver le plus de place disponible, c’est aussi le modèle vers lequel il est préférable de se tourner.
Une autre option à envisager est également un escalier 1/4 tournant, ou 2/4 tournant. Le premier opère un virage à 90°, tandis que le second en effectue un à 180°. Ce type d’escalier, idéal pour optimiser l’espace un maximum, doit néanmoins privilégier un virage en douceur, surtout s’il ne possède pas de palier de repos.

Bois, métal, verre, tout est possible

Si vous préférez tout miser sur la légèreté, c’est bien évidemment vers l’escalier suspendu qu’il faut vous tourner : avec ses marches « flottantes » qui semblent littéralement plantées dans le mur, il apporte une touche de modernité à un intérieur, mais reste, vous vous en doutez, plus complexe à installer. Si vous souhaitez un escalier personnalisé selon vos goûts et envies, celui réalisé sur mesure est à envisager. Il est aussi à privilégier si les dimensions de votre intérieur sont atypiques.

Concernant le matériau à privilégier, il va de soi qu’il vous faudra le choisir en fonction de vos goûts, tout en réfléchissant à son usage. Le bois est généralement le plus prisé et est à favoriser pour ceux qui souhaitent conférer à leur escalier une seule fonction : celle de monter et de descendre. Si ce matériau est plutôt classique, il s’insère aujourd’hui dans les habitats contemporains, grâce à son association avec le métal. Le mélange des deux va en effet apporter une touche industrielle. Pour un logement avec un côté davantage épuré, le métal seul fait alors l’affaire : résultat, un aspect plus aérien et plus fin.

Si le béton commence également à avoir du succès, c’est aussi le cas du verre, qui permet de disposer d’un escalier offrant une sensation de légèreté. Design, mais plus coûteux, il faut également veiller à sa résistance : ainsi, pour supporter les nombreux passages, il doit être composé de trois couches de verre.
A noter que si la majorité des ventes s’effectue dans des tons naturels (en noir et en gris), certains fabricants proposent des modèles d’escaliers colorés : jouer la carte de l’originalité est donc permis !

De la déco et de la sécurité grâce aux rampes et garde-corps

Pour jouer la carte de la sécurité, les rampes et garde-corps sont indispensables, même s’ils ne sont pas obligatoires. Grandement utiles pour prévenir des chutes, mais aussi pour soutenir les enfants et les personnes plus âgées, ils peuvent prendre la forme d’un véritable accessoire de déco. En changer est d’ailleurs idéal pour donner à votre escalier une seconde jeunesse, si celui-ci est encore en bon état et qu’il ne nécessite pas d’être remplacé dans son intégralité.

En résumé, vous l’aurez compris, le choix que vous ferez doit être adapté à l’usage que vous allez faire de votre escalier, mais aussi à votre espace disponible, ainsi qu’à vos exigences. Un dernier conseil ? Installer un escalier demande de la minutie, cette opération ne peut être réalisée par un « bricoleur du dimanche ». Le mieux reste donc de faire appel à un professionnel : il vous apportera son expertise, ainsi que de la sérénité au cours de vos travaux.