16 novembre 2019

Le parquet est le matériau idéal pour donner de la chaleur à votre intérieur. Dans un logement ancien, le parquet déjà présent peut être conservé, et restauré si besoin. Dans le cas d’une rénovation complète, il est possible de créer un revêtement avec du parquet. Nous allons détailler les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Le parquet ancien, la noblesse du bois

Le parquet ancien est le plus authentique des parquets. Le bois naturel qui le constitue est, bien souvent, du chêne massif. Il offre des propriétés incomparables : une longévité à l’épreuve du temps, ainsi qu’une stabilité optimale.
Le côté esthétique n’est pas en reste. La patine, autrement dit, le vécu du parquet ancien, en fait un revêtement très prisé. C’est précisément cet aspect vieilli qui va apporter de la chaleur à votre intérieur. Comme tous les matériaux anciens, il demande un entretien très rigoureux.

Rénover et entretenir un parquet ancien

Le parquet ancien nécessite souvent d’être rénové. L’usure du temps se fait sentir, et il n’est jamais inutile de lui redonner toutes ses lettres de noblesse. Heureusement, la rénovation d’un parquet ancien est simple et accessible à tous. Elle se résume en deux étapes indissociables : poncer et vitrifier.

Tout d’abord, vous devez poncer votre parquet. Le but de la manœuvre est de rendre la surface la plus lisse et propre possible, afin de pouvoir réaliser la vitrification dans les meilleures conditions. N’hésitez pas à user de tous les moyens pour y parvenir : enfoncez les clous qui dépassent, remplacer les lames usagées si nécessaire. Attention toutefois, pour poncer un parquet ancien, n’utilisez pas de produits. Réalisez simplement un ponçage à blanc, à l’aide d’une ponceuse pour parquet. Il est temps de passer à la vitrification. Cette opération consiste à appliquer une couche invisible et imperméable sur votre parquet, afin de le protéger durablement des dommages du quotidien.

Le parquet massif, contrecollé ou stratifié

Le parquet massif est celui que vous devez privilégier pour donner un aspect chaleureux à votre intérieur. Il possède des caractéristiques similaires à celles d’un véritable parquet ancien, et le bois utilisé est le même. Plusieurs teintes sont disponibles, et vous pouvez même en trouver avec un effet vieilli, pour plus d’authenticité. Son seul inconvénient est l’investissement de départ, qui peut s’avérer conséquent (entre 40€ et 140€ le m²). Néanmoins, sa durée de vie estimée à environ 100 ans, ainsi que sa robustesse, justifient ce coût élevé.

Le parquet contreplaqué est composé de 3 couches de bois. Une couche de bois noble en surface, puis une couche de bois tendre au milieu, et enfin une couche en contreplaqué. Il se rapproche esthétiquement du parquet massif et propose des garanties de solidité équivalentes. En revanche, sa longévité est moindre, environ 50 ans. En raison de la présence de plusieurs couches, il ne peut être poncé que 6 fois au maximum. C’est malgré tout un excellent rapport qualité/prix.

Le parquet stratifié est composé de fines particules en bois. Il est surmonté d’une couche qui imite les différents types de bois utilisés pour du parquet traditionnel. Il présente l’avantage d’être facile à installer et à entretenir. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un vrai bois comme pour les autres parquets. Le rendu n’est pas du même niveau, et l’usure du quotidien rend sa durée de vie plus courte. Son prix très abordable, constitue un atout majeur.

L’imitation parquet

Le vinyle imite à la perfection le parquet. Ce sont des lames qu’il suffit de découper et de coller. Pour un budget raisonnable, vous pouvez donner à votre intérieur un aspect chaleureux. Attention, ce revêtement est beaucoup plus fragile que du parquet. Il existe du carrelage qui ressemble à du parquet. C’est une bonne option si vous souhaitez tout miser sur l’aspect visuel, tout en bénéficiant de la robustesse du carrelage. En revanche, la chaleur ne sera pas au rendez-vous lorsque vous poserez le pied à terre. Contrairement au parquet, le carrelage est froid.

Nous vous avons présenté les différents types de parquets que vous pouvez utiliser. En fonction de vos envies et de votre budget, il existe plusieurs alternatives. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !