Il faut le reconnaître, même si cet hiver était relativement clément, vous êtes nombreux à vous être étonnés du montant de vos factures en énergie. Pour rester confortablement au chaud chez vous, vous avez allumé votre chauffage mais vous n’en avez pas ressenti les effets. La raison est probablement une mauvaise isolation de votre maison et non un mauvais système de chauffage.Sachez que pour faire baisser vos factures, isoler est souvent la solution. Et pourquoi ne pas commencer par isoler vos portes et fenêtres ?Pourquoi isoler portes et fenêtres ?Si vous souhaitez améliorer la performance énergétique de votre habitat, isoler vos portes et fenêtres est nécessaire pour ne pas dire indispensable. Elles peuvent en effet causer jusqu’à 15% de pertes énergétiques et sont sources d’inconfort. Elles sont également responsables de vos sensations de froid, de vos factures toujours plus élevées et de vos problèmes de bruit.Remplacer vos fenêtres vétustes par des fenêtres performantes vous offre de nombreux avantages. Fini les courants d’air et l’effet "paroi froide", vous bénéficierez d’un meilleur confort tout au long de l’année, vous protégerez l’environnement en réduisant votre consommation énergétique et vous augmenterez la valeur de votre maison.De nombreux ménages "consomm’acteurs" l’ont déjà compris puisque l’isolation des portes et fenêtres est l’un des types de travaux les plus réalisés ces dernières années et ne cesse d’augmenter.Isoler, mais à quelle(s) condition(s) ?Avant d’entreprendre ces travaux, faites réaliser un diagnostic de votre habitation par un expert. Il vous donnera également des conseils sur l’isolation de vos fenêtres et portes, les travaux à réaliser et les matériaux les plus intéressants dans votre cas. N’oubliez pas de demander un devis et de vérifier si votre habitation ne se trouve pas dans une zone classée. Cette contrainte peut en effet conditionner le choix de vos matériaux.Remplacer les portes et fenêtres doit se faire dans les règles de l’art. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel, ce qui, en cas de problèmes sur la menuiserie neuve, vous assurera de meilleures conditions d’assurance. Les professionnels vous aideront à choisir des produits certifiés et performants qui sont conformes à la réglementation en vigueur.La solution à de nombreux problèmesDes portes et fenêtres performantes vous assurent une isolation thermique et acoustique optimale. Reste à savoir quelle est la solution la plus adaptée pour votre habitation. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : remplacer la fenêtre, remplacer l’ouvrant (partie mobile de la fenêtre), opter pour le survitrage, choisir le double vitrage de réhabilitation ou la double fenêtre côté intérieur.Les deux premières options sont les plus courantes mais peuvent être refusées en raison de contraintes esthétiques ou architecturales, par exemple sur un bâtiment à caractère patrimonial, lorsque la modification de l’aspect extérieur de la façade n’est pas autorisée.Le rôle du vitrageLe vitrage a évidemment toute son importance dans l’isolation de vos fenêtres et portes ainsi que dans leur aspect esthétique. Vos économies d’énergie dépendront directement du choix de votre vitrage et de sa performance.Selon le bénéfice recherché, les vitrages peuvent être classés en quatre catégories : contre le froid (double vitrage ou triple vitrage), contre le chaud (double vitrage à contrôle solaire), contre le bruit (double vitrage à isolation acoustique renforcée) et contre l’intrusion (double vitrage feuilleté). Le simple vitrage est à oublier ! Il protège en effet très mal contre les pertes de chaleur. En passant du simple au double vitrage, vous diminuerez déjà considérablement votre facture.Le double vitrage pour améliorer le confortLe double vitrage est la solution adoptée par la majorité. La couche d’air enfermée entre les deux vitres, "la lame d’air" , est un excellent isolant thermique et améliore le confort à l’intérieur de l’habitation. L’isolation thermique peut encore être améliorée grâce au double vitrage à isolation renforcée (VIR), qui remplace l’air par un gaz, ou au double vitrage à basse émissivité.En cas de bâtiments neufs (maisons passives) ou de rénovation totale de la fenêtre avec remplacement des dormants existants, le triple vitrage est souvent le plus adapté. Basé sur le même principe que le double vitrage, son facteur solaire et sa transmission lumineuse sont toutefois plus faibles. Ses gains réels sur la facture énergétique sont souvent discutés. Si vous prévoyez d’installer du triple vitrage, il est conseillé de réaliser au préalable une étude thermique.Si vous ne souhaitez pas réaliser de gros travaux, libre à vous de choisir le survitrage qui consiste à fixer une seconde vitre encadrée par des profilés sur l’ouvrant existant. Vous serez isolé du bruit et du froid sans devoir dépenser trop d’argent. Cette technique est idéale si la menuiserie est en bon état ou qu’il n’est pas possible de remplacer le vitrage. La fenêtre existante doit toutefois être capable de supporter le poids du nouveau vitrage.Des menuiseries performantesLa performance thermique de vos portes et fenêtres dépend également de la performance de la menuiserie. Les techniques d’isolation varient en effet selon l’état de celles-ci. A côté des "battants" ou "ouvrants" qui désignent la partie mobile, la qualité du "dormant" (le cadre fixe) est toute aussi importante pour réduire les pertes thermiques. En effet, un "dormant" abîmé ou une mauvaise liaison avec le mur doit absolument être réparé pour améliorer les performances thermiques et acoustiques ainsi que l’étanchéité à l’air entre le gros œuvre et la fenêtre.Le remplacement total (ouvrant et dormant) de la fenêtre, autrement dit la dépose totale, entraîne de gros travaux de maçonnerie. En effet,  modifier la menuiserie vous demandera de réaliser certaines tâches pour remettre en état les revêtements muraux.A chaque matériau sa techniqueIl existe trois familles de menuiseries pour ouvrants et dormants selon le matériau principal utilisé pour les façonner : les menuiseries en bois, en aluminium et en PVC. Ces différents matériaux ont aujourd’hui des performances thermiques relativement proches. Votre choix va donc dépendre de votre budget et de l’esthétique souhaitée.Le bois, performant et esthétiqueLe bois est considéré par certains professionnels comme le matériau le plus performant en matière d’isolation thermique et phonique. Si vous choisissez le survitrage, sachez par exemple que seules des fenêtres en bois peuvent accueillir des fixations. Ce matériau est largement apprécié pour son esthétique, mais  n’est pas forcément le plus durable. Son entretien le rend également plus onéreux.Le PVC a la coteLe PVC remporte un certain succès pour les menuiseries de portes et fenêtres en raison de sa légèreté. Les fenêtres en PVC peuvent être fabriquées sur mesure, selon vos préférences et vos besoins, et offrent certains avantages. Elles possèdent une valeur d’isolation très élevée, tant acoustique que thermique, elles sont durables et faciles d’entretien et assurent de nombreuses possibilités de finition.Matériau sûr et de qualité, le PVC garantit également un très bon rapport qualité/prix et se décline dans de nombreux modèles.L’aluminium, ultra résistantUltra résistant, l’aluminium ne se détériore pas et se décline aujourd’hui en de nombreuses couleurs. Il est le matériau idéal pour vos baies vitrées ou vos grandes fenêtres. Toutefois, les menuiseries en aluminium sans rupture de pont thermique sont à éviter en raison de leur forte conductivité thermique entraînant des pertes de chaleur et de l’inconfort.Dans le cadre d’une rénovation thermique, vous pouvez également opter pour la fenêtre mixte, alliant aluminium et bois. Ce mélange de matériaux vous assure l’amélioration de votre isolation. Le côté bois se trouve à l’intérieur et offre du charme à votre pièce alors que l’aluminium se trouve du côté extérieur en raison de sa solidité.La porte à vérifierPensez également à vérifier les portes avant d’isoler. Si vous constatez des défauts sur les serrures ou les fixations, des mesures s’imposent.Sur une porte, l’air s’échappe par le bas. Pensez à installer un système d’isolation à cet endroit. Les adeptes du système D optent souvent pour des bas de portes fixes, à savoir des bandes souples comme du caoutchouc ou des "boudins". Simples à installer, ces matériaux ne sont pas très efficaces et peu étanches. Le système de bas de porte pivotante fonctionne grâce à une baguette fixée à l’aide de vis sur le bas de la porte. Pour une isolation efficace et pour éviter des frottements avec le sol, installez des charnières au-dessus de la baguette. Le système le plus performant reste celui du bas de porte rétractable. Une barrière se lève à l’ouverture de la porte et se lâche à la fermeture. Ainsi, l’air ne passe pas.

Des volets, hiver comme été

Après avoir isolé vos portes ou vos fenêtres, vous pouvez bien évidemment installer sur ces dernières des volets ou des stores, roulants ou non. Ceux-ci offrent une protection supplémentaire en augmentant la résistance thermique de vos fenêtres. Ils conservent la chaleur en hiver et l’air frais en été. Les fermer maintient une température agréable dans votre intérieur tout au long de l’année, à condition toutefois de laisser entrer de l’air frais tous les jours. Veillez aussi à isoler le caisson de votre volet roulant pour éviter les pertes thermiques. Ce type de volet permet de diminuer la perte d’énergie de 25% pour du double vitrage et de 60% pour du simple vitrage.Si vous ne souhaitez pas installer de stores ou de volets, sachez qu’une tenture épaisse (doubles-rideaux) peut limiter l’effet de paroi froide tout en assurant votre confort. Avec une efficacité moindre que les stores ou volets bien sûr.

Sachez que pour faire baisser vos factures, isoler est souvent la solution. Et pourquoi ne pas commencer par isoler vos portes et fenêtres ?Pourquoi isoler portes et fenêtres ?Si vous souhaitez améliorer la performance énergétique de votre habitat, isoler vos portes et fenêtres est nécessaire pour ne pas dire indispensable. Elles peuvent en effet causer jusqu’à 15% de pertes énergétiques et sont sources d’inconfort. Elles sont également responsables de vos sensations de froid, de vos factures toujours plus élevées et de vos problèmes de bruit.Remplacer vos fenêtres vétustes par des fenêtres performantes vous offre de nombreux avantages. Fini les courants d’air et l’effet "paroi froide", vous bénéficierez d’un meilleur confort tout au long de l’année, vous protégerez l’environnement en réduisant votre consommation énergétique et vous augmenterez la valeur de votre maison.De nombreux ménages "consomm’acteurs" l’ont déjà compris puisque l’isolation des portes et fenêtres est l’un des types de travaux les plus réalisés ces dernières années et ne cesse d’augmenter.Isoler, mais à quelle(s) condition(s) ?Avant d’entreprendre ces travaux, faites réaliser un diagnostic de votre habitation par un expert. Il vous donnera également des conseils sur l’isolation de vos fenêtres et portes, les travaux à réaliser et les matériaux les plus intéressants dans votre cas. N’oubliez pas de demander un devis et de vérifier si votre habitation ne se trouve pas dans une zone classée. Cette contrainte peut en effet conditionner le choix de vos matériaux.Remplacer les portes et fenêtres doit se faire dans les règles de l’art. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel, ce qui, en cas de problèmes sur la menuiserie neuve, vous assurera de meilleures conditions d’assurance. Les professionnels vous aideront à choisir des produits certifiés et performants qui sont conformes à la réglementation en vigueur.La solution à de nombreux problèmesDes portes et fenêtres performantes vous assurent une isolation thermique et acoustique optimale. Reste à savoir quelle est la solution la plus adaptée pour votre habitation. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : remplacer la fenêtre, remplacer l’ouvrant (partie mobile de la fenêtre), opter pour le survitrage, choisir le double vitrage de réhabilitation ou la double fenêtre côté intérieur.Les deux premières options sont les plus courantes mais peuvent être refusées en raison de contraintes esthétiques ou architecturales, par exemple sur un bâtiment à caractère patrimonial, lorsque la modification de l’aspect extérieur de la façade n’est pas autorisée.Le rôle du vitrageLe vitrage a évidemment toute son importance dans l’isolation de vos fenêtres et portes ainsi que dans leur aspect esthétique. Vos économies d’énergie dépendront directement du choix de votre vitrage et de sa performance.Selon le bénéfice recherché, les vitrages peuvent être classés en quatre catégories : contre le froid (double vitrage ou triple vitrage), contre le chaud (double vitrage à contrôle solaire), contre le bruit (double vitrage à isolation acoustique renforcée) et contre l’intrusion (double vitrage feuilleté). Le simple vitrage est à oublier ! Il protège en effet très mal contre les pertes de chaleur. En passant du simple au double vitrage, vous diminuerez déjà considérablement votre facture.Le double vitrage pour améliorer le confortLe double vitrage est la solution adoptée par la majorité. La couche d’air enfermée entre les deux vitres, "la lame d’air" , est un excellent isolant thermique et améliore le confort à l’intérieur de l’habitation. L’isolation thermique peut encore être améliorée grâce au double vitrage à isolation renforcée (VIR), qui remplace l’air par un gaz, ou au double vitrage à basse émissivité.En cas de bâtiments neufs (maisons passives) ou de rénovation totale de la fenêtre avec remplacement des dormants existants, le triple vitrage est souvent le plus adapté. Basé sur le même principe que le double vitrage, son facteur solaire et sa transmission lumineuse sont toutefois plus faibles. Ses gains réels sur la facture énergétique sont souvent discutés. Si vous prévoyez d’installer du triple vitrage, il est conseillé de réaliser au préalable une étude thermique.Si vous ne souhaitez pas réaliser de gros travaux, libre à vous de choisir le survitrage qui consiste à fixer une seconde vitre encadrée par des profilés sur l’ouvrant existant. Vous serez isolé du bruit et du froid sans devoir dépenser trop d’argent. Cette technique est idéale si la menuiserie est en bon état ou qu’il n’est pas possible de remplacer le vitrage. La fenêtre existante doit toutefois être capable de supporter le poids du nouveau vitrage.Des menuiseries performantesLa performance thermique de vos portes et fenêtres dépend également de la performance de la menuiserie. Les techniques d’isolation varient en effet selon l’état de celles-ci. A côté des "battants" ou "ouvrants" qui désignent la partie mobile, la qualité du "dormant" (le cadre fixe) est toute aussi importante pour réduire les pertes thermiques. En effet, un "dormant" abîmé ou une mauvaise liaison avec le mur doit absolument être réparé pour améliorer les performances thermiques et acoustiques ainsi que l’étanchéité à l’air entre le gros œuvre et la fenêtre.Le remplacement total (ouvrant et dormant) de la fenêtre, autrement dit la dépose totale, entraîne de gros travaux de maçonnerie. En effet,  modifier la menuiserie vous demandera de réaliser certaines tâches pour remettre en état les revêtements muraux.A chaque matériau sa techniqueIl existe trois familles de menuiseries pour ouvrants et dormants selon le matériau principal utilisé pour les façonner : les menuiseries en bois, en aluminium et en PVC. Ces différents matériaux ont aujourd’hui des performances thermiques relativement proches. Votre choix va donc dépendre de votre budget et de l’esthétique souhaitée.Le bois, performant et esthétiqueLe bois est considéré par certains professionnels comme le matériau le plus performant en matière d’isolation thermique et phonique. Si vous choisissez le survitrage, sachez par exemple que seules des fenêtres en bois peuvent accueillir des fixations. Ce matériau est largement apprécié pour son esthétique, mais  n’est pas forcément le plus durable. Son entretien le rend également plus onéreux.Le PVC a la coteLe PVC remporte un certain succès pour les menuiseries de portes et fenêtres en raison de sa légèreté. Les fenêtres en PVC peuvent être fabriquées sur mesure, selon vos préférences et vos besoins, et offrent certains avantages. Elles possèdent une valeur d’isolation très élevée, tant acoustique que thermique, elles sont durables et faciles d’entretien et assurent de nombreuses possibilités de finition.Matériau sûr et de qualité, le PVC garantit également un très bon rapport qualité/prix et se décline dans de nombreux modèles.L’aluminium, ultra résistantUltra résistant, l’aluminium ne se détériore pas et se décline aujourd’hui en de nombreuses couleurs. Il est le matériau idéal pour vos baies vitrées ou vos grandes fenêtres. Toutefois, les menuiseries en aluminium sans rupture de pont thermique sont à éviter en raison de leur forte conductivité thermique entraînant des pertes de chaleur et de l’inconfort.Dans le cadre d’une rénovation thermique, vous pouvez également opter pour la fenêtre mixte, alliant aluminium et bois. Ce mélange de matériaux vous assure l’amélioration de votre isolation. Le côté bois se trouve à l’intérieur et offre du charme à votre pièce alors que l’aluminium se trouve du côté extérieur en raison de sa solidité.La porte à vérifierPensez également à vérifier les portes avant d’isoler. Si vous constatez des défauts sur les serrures ou les fixations, des mesures s’imposent.Sur une porte, l’air s’échappe par le bas. Pensez à installer un système d’isolation à cet endroit. Les adeptes du système D optent souvent pour des bas de portes fixes, à savoir des bandes souples comme du caoutchouc ou des "boudins". Simples à installer, ces matériaux ne sont pas très efficaces et peu étanches. Le système de bas de porte pivotante fonctionne grâce à une baguette fixée à l’aide de vis sur le bas de la porte. Pour une isolation efficace et pour éviter des frottements avec le sol, installez des charnières au-dessus de la baguette. Le système le plus performant reste celui du bas de porte rétractable. Une barrière se lève à l’ouverture de la porte et se lâche à la fermeture. Ainsi, l’air ne passe pas.

Des volets, hiver comme été

Après avoir isolé vos portes ou vos fenêtres, vous pouvez bien évidemment installer sur ces dernières des volets ou des stores, roulants ou non. Ceux-ci offrent une protection supplémentaire en augmentant la résistance thermique de vos fenêtres. Ils conservent la chaleur en hiver et l’air frais en été. Les fermer maintient une température agréable dans votre intérieur tout au long de l’année, à condition toutefois de laisser entrer de l’air frais tous les jours. Veillez aussi à isoler le caisson de votre volet roulant pour éviter les pertes thermiques. Ce type de volet permet de diminuer la perte d’énergie de 25% pour du double vitrage et de 60% pour du simple vitrage.Si vous ne souhaitez pas installer de stores ou de volets, sachez qu’une tenture épaisse (doubles-rideaux) peut limiter l’effet de paroi froide tout en assurant votre confort. Avec une efficacité moindre que les stores ou volets bien sûr.