25 JUIN 2019 | PROPOSE PAR NOTRE PARTENAIRE ING LUXEMBOURG

Même si le marché luxembourgeois est très actif, vendre son bien immobilier est loin d’être une sinécure. Voici quelques conseils pour réaliser une vente la plus rapide possible et au meilleur prix.

Évaluez correctement votre bien

Avant toute chose, renseignez-vous sur les prix du marché et consultez les annonces immobilières pour des biens similaires dans le même secteur que le vôtre. Au besoin, faites-vous aider par un expert immobilier.

Si vous surévaluez votre bien, vous aurez du mal à le vendre et, dans le cas contraire, non seulement vous allez y perdre, mais les acheteurs potentiels se méfieront. 

Mettez votre bien en vente à la bonne période

La plupart des spécialistes considère que la meilleure période de l’année pour vendre son bien est le printemps. Les gens préfèrent en effet acheter durant cette saison pour pouvoir déménager pendant les grandes vacances et ne pas perturber l’année scolaire de leurs enfants. L’automne est également propice, avec la Semaine Nationale du Logement qui a lieu chaque année en octobre. 

Valorisez votre logement avec le home staging

Inventé en 1972 par l’Américaine Barb Schwartz, le "home staging" (la mise en scène de propriété) vise à valoriser les atouts de votre bien pour que sa vente soit la plus rapide et la plus rentable possible. Des études ont en effet démontré que les premières minutes de la visite par un candidat acheteur sont les plus importantes. Soit il est d’emblée séduit, soit il ne l’est pas.

De nombreux professionnels au Luxembourg, y compris des agences immobilières, proposent des services de home staging mais vous pouvez aussi le faire par vous-même. Finalement, les principes de ce concept relèvent du bon sens.

Désencombrez

Pour rendre votre bien attrayant et le détacher du lot, vous devez d’abord le désencombrer en enlevant quelques meubles de grande taille pour ouvrir l’espace et agrandir visuellement votre intérieur. Ne le videz pas complètement non plus, car des pièces vides apparaissent plus petites qu’elles ne le sont en réalité. Dans le même ordre d’idées, donnez un peu plus de luminosité à votre intérieur en évitant le cumul de tentures, stores et autres rideaux autour de vos fenêtres.

Dépersonnalisez

Il vous faudra ensuite dépersonnaliser votre bien et le rendre aussi neutre que possible. Faites disparaître tous les symboles émotionnels,  comme des photos de famille ou des signes politiques ou religieux. Au besoin, remplacez les couleurs actuelles par des tons plus neutres comme le blanc ou le beige : il n’est pas certain que le candidat acheteur partage votre amour immodéré de l’orange ou du vert pomme si c’est votre cas ! En agissant de la sorte, vous laissez au visiteur la possibilité de se projeter dans les lieux. Ne tombez pas non plus dans une sobriété excessive : votre bien doit rester chaleureux.

Réparez

Entretenir et réparer sont également des étapes nécessaires. Soyez particulièrement attentif aux petits détails. Remplacez les ampoules défectueuses, réparez les robinets qui fuient, retirez les végétaux morts de votre terrasse ou de votre balcon et corrigez les petits défauts auxquels vous ne prêtez plus attention à force de les avoir vus pendant des années. Le candidat acheteur, lui, les verra et pourrait se demander à juste titre si le bien que vous essayez de lui vendre est aussi fonctionnel que vous le prétendez. 

Pensez enfin à tout nettoyer de fond en comble. Là aussi, les détails auront leur importance : des lits propres avec des draps fraîchement lavés, pas de vieille moquette usée et tâchée, et surtout pas d’odeur d’animaux, de cigarette ou d’humidité.

Préparez les visites

Si vous avez choisi de vous occuper vous-même de la vente de votre bien, dites-vous bien que l’improvisation n’est pas de mise. Fixez de préférence les rendez-vous dans la journée pour profiter d’un maximum de luminosité.

Ne soyez pas pris au dépourvu par les questions des visiteurs. Préparez vos réponses à l’avance et mettez à disposition tous les documents nécessaires, comme le certificat de performance énergétique, les plans de l’habitation, la situation cadastrale et éventuellement les factures de vos récents travaux. N’oubliez pas de mettre en valeur les points forts du logement ainsi que sa situation géographique (crèche ou école à proximité, transports en commun et commerces ou grandes surfaces dans le quartier...).

Ne dissimulez aucun défaut ou problème passés ou à venir (dégât des eaux, toiture en partie à changer, futurs travaux coûteux prévus par la copropriété...), car cela pourrait se retourner contre vous. Si d’importants travaux sont indispensables, montrez les devis que vous avez fait établir en amont. C’est le petit plus qui démontrera au candidat acheteur que vous jouez la transparence.

Évidemment, les démarches évoquées tout au long de ces lignes demandent du temps et un minimum d’expérience, et il n’est pas certain que vous puissiez toutes les accomplir. Dans ce cas, la meilleure solution est de faire appel à une agence immobilière.

Retrouvez deux fois par mois de nouveaux conseils des experts  pour vous accompagner dans toutes vos opérations de financement d'un bien immobilier.


  A LIRE AUSSI  

> L'investissement immobilier, une option rentable ?

> Déménager : quelles sont les démarches à effectuer ?