1 OCTOBRE 2019 | PROPOSE PAR NOTRE PARTENAIRE ING LUXEMBOURG

Louer un logement au Luxembourg s’apparente parfois à un parcours du combattant, en particulier pour les étudiants, les débutants dans la vie active et les personnes aux revenus modestes. Les loyers sont élevés et ne cessent d’augmenter. D’après le ministère du Logement, 2018 a été une année exceptionnelle avec une hausse des prix entre 10 et 12%. A cela s’ajoute la garantie locative exigée par le bailleur qui correspond à deux ou trois mois de loyer et constitue souvent un obstacle financier difficile à franchir. Heureusement, l’État a mis en place une série d’aides destinées à faciliter l’accès au logement. Mais quelles sont-elles et comment les obtenir ?

Les aides financières

Le ministère du Logement propose deux types d’aide financière. La première est l’aide étatique au financement d’une garantie locative. Il s’agit d’une aide destinée aux personnes qui ne disposent pas des moyens nécessaires pour financer la garantie locative. Son montant ne peut pas dépasser 3 mois de loyer et doit être inférieur ou égal à 4910 euros (au 1er janvier 2019)[1]. Pour bénéficier de cette aide, plusieurs conditions sont exigées. Vous devez résider au Grand-Duché et ne pas être propriétaire, ni copropriétaire, ni usufruitier d’un autre logement au Luxembourg ou à l’étranger.

Votre revenu doit être inférieur à 2,5 fois le montant brut du revenu d’inclusion sociale (REVIS). Celui-ci se monte actuellement à 1465,03 € pour une personne seule, à 2197,66 euros pour une communauté domestique de deux adultes et à 133,24 € par enfant. Votre loyer ne peut pas dépasser le tiers de vos revenus et doit être égal ou inférieur à 1636 €. Vous devez avoir conclu un contrat de bail à usage d’habitation principale ainsi qu’un contrat de dépôt conditionné auprès d’un établissement financier où vous autorisez l’État à récupérer la caution.

Depuis le 1er janvier 2016, une aide au logement sous forme d’une subvention de loyer peut être obtenue auprès du ministère du Logement. Son montant est calculé en fonction des revenus du ménage et ne peut pas dépasser 300 € par mois. Cette subvention vous sera octroyée à condition de respecter certains critères. Vous devez notamment disposer de revenus réguliers depuis trois mois au moins au moment de votre demande, payer un loyer mensuel supérieur à 25% de vos revenus nets et disposer de revenus ne dépassant pas un certain seuil. Comme il s’agit d’un calcul assez compliqué qui prend en compte plusieurs paramètres, le portail guichet.lu a mis en ligne un simulateur de subvention de loyer qui vous permettra de savoir si vous avez droit à cette subvention et pour quel montant.  

Les logements subventionnés

En tant que promoteurs publics, le Fonds du Logement et la Société Nationale des Habitations à Bon Marché ainsi que certaines communes mettent, sous certaines conditions, des logements répartis sur l’ensemble du pays en location à des personnes aux revenus modestes. Les candidatures sont classées par degré de priorité, par ordre décroissant et selon des critères de sélection déterminés. Ceux-ci pouvant varier d’un organisme à l’autre, il vaut mieux prendre ses renseignements auprès de chacun avant de soumettre son dossier[2].

La gestion locative sociale

L’État luxembourgeois a mis en place ce concept en 2009 pour lutter contre l’exclusion sociale par le logement. Tout propriétaire qui le souhaite peut signer un contrat de bail avec un des partenaires conventionnés par le ministère du Logement. Il peut s’agir d’une fondation, d’une association sans but lucratif ou d’une société ayant comme objet social la promotion du logement[3]. L’organisme conventionné trouve un occupant pour le logement - des ménages ou des individus à revenus modestes ou en situation de précarité – et se charge du suivi de l’occupant ainsi que des menus travaux d’entretien du bien loué[4].

Les logements étudiants

L’Université de Luxembourg met à disposition de ses étudiants 1070 logements (chambre individuelle meublée, studio meublé, appartement meublé avec une chambre) répartis dans 35 résidences universitaires et à des prix abordables. Pour être éligible, vous devez être soit un futur étudiant de l’Université, soit un étudiant en mobilité entrante (Erasmus et autres conventions), soit un étudiant déjà inscrit (Bachelor, Master ou docteur).  

Retrouvez tous les conseils des experts ING.


[1] Ce montant varie d’année en année en fonction de l’indice des prix à la consommation. Le montant maximum de l’aide est en effet limité à 573 € (valeur au nombre 100 de l’indice des prix à la consommation). Fin 2018, l’indice moyen des prix à la consommation était de 856,94 (573 x 8,5694 = 4.910 €). Fin juillet 2019, il était de 866,79.
[2] www.fondsdulogement.lu (Fonds du Logement) – www.snhbm.lu (Société Nationale des Habitations à Bon Marché).
[3] Vous pouvez trouver la liste complète sur le site de Guichet.lu ou contacter le ministère du Logement (+352 247 84819).
[4] Pour plus d’informations, lire notre article L’investissement immobilier, une option rentable ?.