Séduire un propriétaire en lui faisant bonne impression et lui prouver que vous êtes le locataire qu'il lui faut au sein d'une multitude de candidats tous aussi motivés les uns que les autres n'est pas chose facile : la concurrence est féroce, et le marché immobilier tendu laisse peu de place à l'improvisation. Dès lors, comment mettre toutes les chances de votre côté pour être certain de décrocher le logement de vos rêves ?

Tout se joue effectivement à la première rencontre, et ce quelle que soit l'alternative choisie. Par téléphone ou par mail, ce contact décisif permettra au propriétaire de se positionner favorablement ou non sur l'examen de votre candidature et de vous proposer éventuellement par la suite un rendez-vous.

En premier lieu, allez dans son sens en respectant ses préférences : s'il désire être contacté prioritairement par écrit par exemple, efforcez-vous, dans la mesure du possible, de vous conformer à ses volontés.

Quelle attitude adopter au téléphone ?

Supposons que vous ayez appelé de vive voix le propriétaire. Même à l'autre bout du fil, il faut savoir faire preuve de tact. Veillez à passer votre appel à une heure décente, c'est-à-dire pas trop tôt le matin, ou à l'inverse trop tard en soirée. Dans le même ordre d'idée, choisissez un endroit calme pour ne pas être dérangé par un désagréable bruit de fond. Si votre interlocuteur ne décroche pas au bout de deux tentatives, inutile de le harceler, vous risqueriez de le braquer.

Pris par le stress, vous pourriez oublier de mentionner votre nom et la raison de votre appel, choses qui ne pardonnent pas. Présentez-vous de façon claire et polie, précisez votre situation personnelle si vous le souhaitez et rappelez vos coordonnées en fin de conversation. Par ailleurs, les propriétaires ne proposent pas toujours un seul logement à louer, d'où l'intérêt d'indiquer celui qui a éveillé votre intérêt.

Il se peut que les créneaux des visites soient spécifiés dans l'annonce. Le mieux serait de s'organiser pour être libre à ces périodes, car se montrer (rapidement) disponible jouera de manière certaine en votre faveur.

Comment convaincre par courrier électronique ?

De nos jours, le contact par mail est très courant. Si vous avez opté pour cette méthode, ces quelques astuces vous aideront sûrement. Elles paraissent banales et évidentes, mais certaines personnes n'y prennent pourtant pas assez garde.

Premièrement, soignez votre orthographe. À l'image du contact téléphonique, vous devrez également préciser la location qui vous intéresse. Mentionnez-le dans l'objet. Faites la démonstration de votre professionnalisme en bannissant les smileys et tout autre effet de style hasardeux. De la même manière, les formules de politesse courantes doivent ouvrir et conclure votre message. Si vous voulez augmenter vos chances, détaillez en complément les points forts de votre dossier et les garanties dont vous bénéficiez.

Se démarquer de la masse lors des visites groupées

Bien qu'un entretien individuel soit plus confortable qu'une visite groupée, cette dernière est aujourd'hui monnaie courante. En effet, le propriétaire peut recevoir plusieurs dizaines de demandes par jour et n'a pas beaucoup de temps à consacrer à chaque personne intéressée, notamment pour certains biens d'exception très recherchés. Sortir du lot reste donc la meilleure solution qui soit.

Assurez-vous au préalable que votre dossier de candidat à la location soit complet, précis et ordonné. Munissez-vous de tous les documents nécessaires (pièce d'identité, fiches de salaires, avis d'imposition...), sans oublier la lettre de motivation. Cette dernière devra de préférence être personnalisée. Ne vous limitez pas aux seules pièces justificatives obligatoires. Ajoutez tout ce que vous jugerez utile et qui viendra consolider votre candidature, un CV par exemple. Attention cependant à ne pas tomber dans l'excès inverse, certaines pratiques étant interdites par la loi : le propriétaire n'a en effet pas le droit d'exiger que vous lui présentiez des documents relatifs à votre vie privée, comme des relevés bancaires.

Enfin, si l'opportunité se présente, allez à sa rencontre et posez-lui des questions. C'est un très bon moyen pour se faire remarquer. Heureusement, les sujets de conversation sont nombreux, concernant le bien à louer entre autres. Ce faisant, vous renforcerez votre intérêt et votre motivation (n'en faites pas trop tout de même !).

Bref, vous l'aurez compris, la visite d'un logement sonne comme un entretien d'embauche. Ainsi, le port d'une tenue correcte s'imposera tout particulièrement comme une évidence.

Un peu d'aide ne serait pas de refus

Avoir un dossier en béton ne suffit pas forcément pour concrétiser la signature d'un contrat de bail. Si la situation vous le permet, faites-vous recommander par le propriétaire de l'ancien logement que vous avez occupé. Le but étant de rassurer au maximum en fournissant les preuves que vous êtes un locataire fiable et sérieux, le genre de personne à qui l'on peut faire confiance et qui ne dérangera pas les voisins. D'ailleurs, cette méthode fait partie des plus efficaces, bien qu'elle soit souvent oubliée.

Il existe également d'autres soutiens extérieurs, comme une recommandation de la part de votre banque. Une attestation stipulant que vous n'avez jamais rencontré de problème d'impayé garantira votre solvabilité.

Un petit bonus

Êtes-vous un fumeur régulier ? Si tel est le cas, vous devrez sans doute promettre de vous abstenir à l'intérieur du logement. Mettez-vous à la place du propriétaire : il n'y a rien de plus frustrant que de voir les murs de sa maison noircis ou de ne pas réussir à déloger une odeur persistante.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire aussi :

> Bien comprendre son contrat de location

> Quelles sont les meilleures périodes pour louer moins cher ?

Retrouvez tous nos guides pratiques immobilier

 Publié le 21 novembre 2018.

A la recherche d'un bien à louer ? Toutes vos annonces se trouvent sur Editus.lu HOME !