Au cinéma, quelques adresses sont devenues cultes. Certains films se reconnaissent aussi bien par la maison qui leur a servi de décor que par leurs personnages emblématiques. Préparez-vous à réveiller des souvenirs suite à notre petit tour d’horizon de ces maisons de film qui nous font rêver.

 

Les maisons cultes des années 90

 

Qui n’a pas vu un ou plusieurs épisodes de la célèbre saga « Maman j’ai raté l’avion » ? Dans celle-ci, Macaulay Culkin est livré seul à lui-même durant les fêtes de fin d’année. C’est dans son énorme maison, comportant pas moins de 14 pièces, que l’on a suivi ses péripéties. Cette maison située dans l’État de l’Illinois, au 671 Lincoln Avenue, Winnetka, était estimée à 2,4 millions de dollars en 2000. Si vous avez l’occasion de passer devant cette maison, ne vous attendez pas à la voir sous un beau tapis de neige comme dans le film. À l’époque, celle-ci avait été créée à partir de flocons de pommes de terre. À vous de juger si la maison de la famille McCallister est tout aussi belle sans les lumières et décorations de Noël auxquelles on l’associe forcément.

Dans le Prince de Bel Air, Will Smith n’est pas le seul à nous avoir fait rêver. Impossible en effet de ne pas succomber aux charmes de la superbe maison d’un blanc immaculé qui sert de cadre à la série culte. Cette majestueuse bâtisse de style victorien est tout droit inspirée de la Maison-Blanche. Et comme la série ne tarit pas de montrer de nombreux plans de la maison des Banks, l’envie d’y passer les prochaines vacances se fait encore plus pressante. En 2014, la villa de la mythique série des années 90 a été mise en vente pour 18,9 millions de dollars. Rénovée en 2012, elle se compose actuellement de sept chambres, neuf salles de bains, une grande maison d’hôtes et un grand garage. De quoi nous faire rêver davantage !

 

Maisons et villas de luxe

 

Les films d’horreur ont souvent pour cadre de superbes maisons. C’est notamment le cas d’American Horror Story. La majestueuse Rosenheim Mansion vole la vedette à Jessica Lange et Dylan McDermott. Située au Country Club Park à Los Angeles, elle est le théâtre de scènes effrayantes qui font frémir la famille Hamon (et nous, pauvres spectateurs). Imaginée par l’architecte Alfred Rosenheim, cette imposante bâtisse construite en 1908 comprend trois étages et renferme six chambres et cinq salles de bains. On ne risque pas de s’y trouver à l’étroit !

 

Sa terrasse et sa piscine en plein air nous ont fait rêver ! La maison conçue par l’architecte John Lautner qui a servi pour le tournage du film The Big Lebowski va être offerte à la ville de Los Angeles. Son propriétaire, l’excentrique millionnaire James Goldstein, a décidé d’en faire don à la ville. Celle-ci pourra donc être visitée, tel un musée, mais uniquement après le décès de son propriétaire. Rendue célèbre par le film, elle avait auparavant servi de lieu de tournage pour des clips musicaux, photos de mode et productions cinématographiques diverses. À l’intérieur se trouvent une collection d’art et de mode ainsi qu’une Roll’s Royce Silver Cloud de 1961. Il ne nous reste plus qu’à attendre le décès du millionnaire pour avoir le plaisir de visiter cette magnifique villa.

Dans un style plus futuriste, la superbe villa moderne ayant servi de cadre au tournage d’Iron Man a été mise en vente en 2014. Pour acheter la maison de Tony Stark, il est nécessaire d’avoir un compte en banque bien rempli. Située à San Diego, cette villa d’avant-garde a été conçue par l’architecte Wallace Cunningham. Ses 1102 mètres carrés de surface habitable répartis sur trois étages comportent quatre chambres, huit salles de bains, deux cheminées et un immense garage pouvant accueillir jusqu’à huit (grosses) voitures. Une piscine à débordement permet de se baigner avec vue sur l’océan. Quatorze millions de dollars, c’est le prix demandé pour cette villa de rêve.

Et si on achetait un ticket de loto ?