En tant que jeune bureau d’architecture, comment vous distinguez-vous vis-à-vis de vos confrères ?Pit Thillens : Bâtie sur l’expérience de mon oncle, l’idée était de créer un bureau d’architecture jeune et dynamique avec une approche complète : de la conception du projet jusqu’à l’exécution, en passant par tous les détails entre ces deux étapes.Notre atout principal réside dans notre synergie avec le bureau de développement durable "n-ergie" , avec qui nous partageons le même bâtiment. Nous faisons appel aux capacités de leurs ingénieurs en énergies renouvelables pour tout ce qui concerne les calculs en énergie, les tests blower door, la thermographie, le calcul des ponts thermiques, etc. Cette collaboration permet de proposer des solutions innovatrices au maître de l’ouvrage et d’optimiser le rapport qualité/prix quant à l’enveloppe thermique de sa future maison.Comment est née cette synergie ?P.T. : Je pars du principe que chaque métier comporte ses spécificités. Il faut pouvoir rester conscient de ses propres capacités et faire appel à des spécialistes pour les choses que l’on ne maîtrise pas. C’est le cas pour les calculs énergétiques par exemple. Je préfère faire appel à des spécialistes pour un résultat optimal. Pour moi, c’est la meilleure manière de travailler et d’obtenir des résultats de qualité."L’idée est de proposer au client un lieu unique où il peut trouver toutes les informations dont il a besoin pour son projet de construction ou de rénovation."Dans un futur proche, nous avons pour ambition d’intégrer un ingénieur en stabilité. L’idée est de proposer au client un lieu unique où il peut trouver toutes les informations dont il a besoin pour son projet de construction ou de rénovation.En réunion, quelle que soit sa question, il pourra avoir directement la réponse parce qu’autour de la table, plusieurs spécialistes seront présents. C’est comme ça que l’on pourra avancer efficacement et rapidement.Comment organisez-vous votre travail ?P.T. : Afin de créer un lien solide avec le maître d’ouvrage, le tout premier rendez-vous avec un futur client est assuré soit par mon oncle soit par moi-même. Cette première rencontre, qui se déroule en genéral sur site, est très importante car elle permet de cerner les visions et désirs du maître d’ouvrage."L’un de nos clients est parti en croisière pour une année entière et lorsqu’il sera rentré, sa maison sera terminée..."Par la suite, en interne, nos architectes se concentrent sur la conception des avant-projets. Une fois que cette phase est avancée, l’architecte d’intérieur poursuit le projet avec le maître de l’ouvrage. Ensemble, ils développent l’intérieur de la maison en cherchant la cohérence entre l’architecture du projet, les matériaux et l’agencement des espaces. Le dossier finalisé passe ensuite dans les mains des architectes qui s’occupent du suivi du dossier lors de la phase chantier. L’un de nos clients est parti en croisière pour une année entière et lorsqu’il sera rentré, sa maison sera terminée car nous possédons les plans 3D de chacune des pièces. Il valide tout à distance et nous travaillons ainsi très efficacement sur le chantier.Quelle que soit la manière de travailler, pour moi, c’est avant tout la qualité du travail qui fait la différence. Le bouche à oreille qui en découle est la meilleure des publicités.Quel est le type de public qui vient vers vous ?P.T. : Principalement des particuliers. Surtout des jeunes couples ou des gens en fin de carrière qui construisent pour la seconde fois. Nous commençons également à recevoir les premières demandes pour des projets communaux."... je pense que c’est important de donner du travail aux entreprises luxembourgeoises..." Globalement, nous avons des projets partout dans le pays. Nous travaillons exclusivement à l’intérieur du pays car je pense que c’est important de donner du travail aux entreprises luxembourgeoises et ne pas chercher à brader les prix en promouvant les entreprises étrangères. Quelle relation entretenez-vous avec vos aînés au sein de votre profession ?P.T. : J’ai été agréablement surpris de découvrir qu’il existe une réelle fraternité entre les confrères. Il n’y pas vraiment d’esprit concurrentiel. En règle générale, les aînés ont une certaine bienveillance auprès des jeunes.Quels sont vos projets pour les années à venir ?P.T. : Pour l’instant nous travaillons sur un projet, une résidence de 30 appartements ici à Diekirch. La réception est programmée pour fin 2016. Pour le printemps à venir, quelques beaux projets s’annoncent : plusieurs maisons unifamiliales, des projets de crèches et foyer du jour, la rénovation d’un vieux moulin ou encore un immeuble à de bureaux de 5000 m2. Je suis assez serein pour l’avenir. Actuellement, le pays a besoin de 30.000 logements par an et il n’en produit que 18.000. Il y a donc beaucoup de potentiel sur le marché de la construction au Luxembourg.J’aimerais pouvoir développer mon expérience dans le domaine de l’éducation. Cela a toujours été mon sujet préféré quand j’étais à l’université. D’ailleurs, mon travail de fin d’études portait sur un lycée.Êtes-vous attiré par les nouvelles technologies ?P.T. : C’est incontournable aujourd’hui, le passif est devenu un standard. Nous le maîtrisons notamment grâce à notre synergie étroite avec la société "n-ergie". Mais pour moi, il faut qu’écologie rime avec économie pour que cela soit intéressant. Aujourd’hui, les jeunes couples ont du mal à construire des maisons au top des tendances éco- et techno-logiques car cela représente un plus gros investissement. Nous devons donc, par notre architecture, les aider à optimiser leur budget de manière raisonnable.Que pensez-vous de la domotique ?P.T. : Cela devient un standard pour les nouvelles constructions. Mais, encore une fois, il faut pouvoir se le permettre. La domotique est davantage un confort au quotidien plutôt qu’un réel besoin. Néanmoins, elle peut amener un réel plus par rapport à certains usages que la méthode traditionnelle ne peut assurer. Tout dépend du budget et des envies du client.

THILLENS & THILLENS, C'EST :

4 architectes• 2 architectes d’intérieur• 2 dessinateursCONTACTThillens & Thillens Architecture122 A Bamertal, 9209 Dikrech, Luxembourg+352 27 80 37 1

www.thillens.lu