08 AVRIL 2019 | CONTENU SPONSORISE PROPOSE PAR PEINTURE YVES BRAUN

Même la plus belle façade n’est pas à l’abri des algues et des champignons. L’humidité favorise leur prolifération et salit le bâtiment. Mais comment cela se produit-il ? Est-ce seulement un vieillissement prématuré de la façade, ou est-ce qu’à plus long terme les dégâts seront considérables ? Existe-t-il une solution pour empêcher cela ? Vous allez enfin avoir des réponses à vos questions.

Nettoyage des micro-organismes incrustés

Bien que toutes les algues et moisissures visibles aient été éliminées en surface, il en reste encore en profondeur et dans l’épaisseur des murs. En effet, avec le temps, les champignons et les algues microscopiques se sont incrustés au cœur des matériaux et se sont développés grâce à la présence d’humidité.

Ces micro-organismes sont invisibles en surface et il est impossible de les éradiquer d’un simple nettoyage de façade. Pour assainir les murs en profondeur, seul un traitement éliminera les micro-organismes qui se nichent en profondeur dans les matériaux.

Les causes

L’humidité générée par la condensation offre un sol nutritif qui devient un environnement idéal pour le développement des champignons et des algues. Cet environnement humide accélère l’apparition de taches verdâtres et de couleur rouille sur votre façade.

Il n’est pas seulement désagréable d’avoir une façade sale, mais sur le long terme les dégâts seront conséquents. Le tapis biologique sécrète de petites quantités d’acide grâce à sa propre production d’énergie, qui aura un effet corrosif sur le long terme. Le crépi est alors humidifié et cela finira par le rendre plus poreux. L’absorption des particules et des polluants est favorisée, ce qui provoquera une décoloration prononcée. Le nettoyage précoce va permettre de protéger votre façade contre les infestations d’algues et de champignons.

Un nettoyage en profondeur !    

Nettoyer les murs en surface c’est bien, mais cela ne suffit pas pour protéger efficacement contre le retour de nouveaux végétaux et de nouvelles moisissures.

Pour y remédier, vous pouvez recourir à des mesures architectoniques et techniques infaillibles en appliquant un traitement en profondeur à l’action préventive.

Prévention et protection durable de la façade

Ce traitement est bien plus qu’un simple nettoyage de façade, car il agit de façon préventive sur la durée.

En éliminant tous les micro-organismes incrustés, vous protégez votre maison en évitant la réapparition de nouvelles algues.

Solution alternative : "nettoyer votre façade plutôt que de la repeindre"

Dans 90 % des cas, l’apparition d’algues sur vos façades est le résultat d’une pollution omniprésente : "Les algues peuvent se développer partout où il y a de l’humidité. En plus de celle-ci, les champignons ont besoin de carbone organique", explique Paul Raschle, biologiste et ancien chercheur de l’Empa.

Le risque de colonisation par des algues et des champignons baisse avec l’altitude parce que la condensation diminue. Par contre, il augmente dans les vallées et les zones sujettes au brouillard. Il est donc impératif de stopper leur progression en traitant rapidement, afin d’éviter qu’ils ne se propagent sur l’ensemble de votre façade.

Entretenir sa façade est un élément primordial : en effet, il est plus esthétique d’avoir une maison avec une devanture soignée plutôt que l’inverse. Si le traitement de votre façade est réalisé à un stade précoce, les algues n’auront pas le temps de s’incruster et cela vous évitera de repeindre votre maison.