Qui a dit qu’efficience énergétique ne pouvait rimer avec qualité architecturale ? Combiner les deux est tout à fait possible. Votre maison peut tout à fait allier design, fonctionnel et performance énergétique. L’écologie et l’énergie sont désormais au centre des préoccupations des particuliers qui veulent construire ou rénover. Les architectes l’ont bien compris. Dès la conception du projet, ils intègrent cette dimension dans leur plan pour une habitation belle et durable.

Allier le design, le fonctionnel et la performance énergétique, c’est le défi que ce sont lancés les bureaux d’architecture, sensibilisés à la construction durable. Ces derniers ont bien compris que ces concepts n’étaient pas incompatibles. Que du contraire ! Ils ont donc intégré les enjeux d’efficacité énergétique pour concevoir des maisons à la fois belles et écologiques.
Pour certains, une maison durable signifie installer des panneaux solaires et un système d’épuration d’eau. Pour d’autres, il s’agit d’une conception économe en énergie avec des matériaux écologiques et une bonne isolation.

De nouveaux matériaux recyclables

Ce souci d’allier esthétique et efficience énergétique passe en premier lieu par le choix des matériaux, la pierre angulaire de la construction écologique. Le béton, par son inertie, permet ainsi de réduire la consommation d’énergie alors que le bois régule naturellement l’humidité et la température.
D’autres matériaux, souvent méconnus, se montrent pourtant tout aussi efficaces et sont également respectueux de l’environnement. Ces matériaux généralement biosourcés et locaux, sont renouvelables mais surtout recyclés. L’enjeu est ici de recourir à tout ce que la nature nous offre.

En plus d’être énergétiquement performants, ces matériaux sont donc écologiques. Aucune pollution à l’entrée ni à la sortie. Tout peut retourner à la terre. Ces matériaux qui s’inscrivent dans l’économie circulaire font partie des préoccupations des architectes. Ceux-ci commencent à réfléchir à la fin de vie d’un bâtiment et au recyclage de ses composants au moment même de la conception. A noter qu’ils peuvent parfaitement être utilisés pour créer une décoration d’intérieur.

Des isolants écologiques et durables

Pour avoir une maison performante et peu énergivore, il faut donc penser à renforcer l’isolation du point de vue thermique. Les isolants naturels, recyclables et durables ne manquent pas. Ces nouveaux matériaux biosourcés améliorent la performance énergétique tout en réduisant l’impact des bâtiments sur l’environnement et la santé.

Au rayon des matériaux simples et naturels, on peut citer le liège, la ouate de cellulose, le chanvre, le bambou, la terre cuite ou encore l’argile. Le bambou s’adapte aussi bien aux structures, qu’aux parquets, planchers et revêtements souples grâce à sa diversité. La matière renouvelable miscanthus est par exemple hautement isolante, non polluante et surtout insensible aux influences environnementales. La ouate de cellulose s’inscrit parfaitement dans l’optique d’économie circulaire puisqu’elle produite à partir de journaux recyclés. Sous forme de flocons ou de panneaux semi-rigides, elle se pose sur les toitures, les planchers et les murs.

La paille, matériau de demain

La paille rencontre de plus en plus de succès dans les nouvelles constructions. 100% biodégradable, ce matériau est renouvelable. Cet isolant est donc facile à démonter quand le bâtiment arrive en fin de vie et peut être réutilisé.
Les bureaux d’architectes imaginent des maisons passives design mais performantes avec uniquement des matériaux naturels qui ont capté du carbone pendant leur croissance. Autrement dit, une structure en bois avec une isolation en paille ou encore des finitions en argile et bois. La paille permet en effet d’atteindre les coefficients d’isolation des maisons passives alors que les enduits d’argile apportent une inertie importante au bâtiment. Il vous faudra 10 ans pour que votre consommation de carbone pour vous chauffer ne dépasse la quantité stockée dans vos murs.

Le liège, matériau durable

De plus en plus utilisé dans les maisons, le liège est un produit vert à 100% qui s’adapte parfaitement à votre maison. Grâce à ses propriétés isolantes, acoustiques et imperméables, ce matériau est idéal pour chacune de vos pièces, comme revêtement de sol ou au mur. Il est renouvelable et durable à la fois. Pour conserver le côté esthétique du sol en liège, il est conseillé de renouveler la couche de vernis protectrice.

Isolation extérieure

Moins fréquente que l’isolation intérieure, l’ésolation permet d’économiser tout autant voire plus d’énergie. Votre toit et vos murs peuvent en effet être isolés par l’extérieur. Cette option est idéale si vous souhaitez également rafraîchir la façade de votre habitation. De quoi rendre l’enveloppe de votre maison plus esthétique et performante. Une fois le matériau isolant posé, recouvrez votre façade avec un revêtement.

Une maison durable et passive

Grosses consommatrices d’énergie, nos maisons sont en train d’effectuer un virage impressionnant vers le durable grâce au travail des architectes. Trop de projets architecturaux consomment une énergie trop importante pour obtenir un design contemporain. Le défi des architectes est donc de concevoir un bâtiment avec une efficacité énergétique économe et durable grâce aux différentes techniques qui permettent de capturer et de régénérer l’énergie.

Le travail des architectes semble porter ses fruits. Ces bâtiments deviennent progressivement des « Nearly-Zero-Energy Buildings , presque autonomes voire même producteurs d’énergie. Ces maisons basse énergie et passives tentent à s’imposer comme la norme en raison de exigences énergétiques de plus en plus strictes que les architectes doivent respecter. Grâce aux nouveaux matériaux, recyclables et renouvelables, nos maisons se transforment également en banques de matériaux démontables et réutilisables.

Laisser entrer la lumière

Les habitations actuelles ont souvent des coefficients d’éclairage naturel insuffisants. La lumière naturelle comme source d’énergie y est sous-exploitée. C’est pourquoi les architectes intègrent de plus en plus souvent cette lumière naturelle aux nouvelles constructions en orientant notamment l’habitation vers le sud, ce qui fournit une part importante d’énergie gratuite et renouvelable pour les besoins de chauffage et d’éclairage.

Grâce aux ouvertures qui donnent du style à votre habitation, la maison est lumineuse et consomme moins d’énergie. En effet, grâce à la lumière venant tout droit de l’extérieur et à la chaleur apportée par le soleil via l’effet de serre, vous n’aurez plus besoin de chauffer aussi souvent votre habitation ni d’y allumer les lampes en journée. Les nombreuses ouvertures sur l’extérieur comme les fenêtres panoramiques capteront en effet la chaleur et aéreront l’habitat. Il est toutefois important de trouver un compromis entre la quantité de lumière naturelle (esthétique) et les considérations de confort thermique et d’économie d’énergie (performance). Pour renforcer l’éclairage naturel dans votre pièce, il est conseillé de peindre ses murs en blanc.

Concevoir le bâtiment

Il ne suffit pas de capter la lumière pour rendre votre habitation plus performante et esthétique, il faut la faire circuler. C’est le travail des architectes qui consiste à concevoir le bâtiment par rapport à son environnement. En site non dégagé, il est important de mesurer l’impact d’ombrage apporté par la végétation et les bâtiments voisins. Cet ombrage déterminera la quantité de lumière naturelle reçue. En site dégagé, les masques sont les éléments architecturaux liés au bâtiment lui-même (murs, balcons, etc.). Il est important de placer les ouvertures de telle façon que le soleil pénètre dans la pièce au moment où elle est le plus utilisée.
En matière de volumes de vos pièces, il est important de rappeler que si votre pièce est large, elle sera davantage éclairée. La profondeur de votre pièce a en effet une influence sur la quantité de lumière naturelle.

Un écrin de verdure

Si vous vous lancez dans la construction d’une maison passive ou basse énergie, vous devez tenir compte des aspects esthétiques à chaque étape, de la conception à l’installation. Les murs végétaux et les jardins sur le toit sont un véritable plus pour les habitations durables au point de vue architectural mais aussi énergétique. Particulièrement esthétiques, ils isolent naturellement et demandent très peu d’entretien dans le cas d’une toiture verte extensive. Vous transformez ainsi votre toit ennuyeux en un véritable jardin pour le plaisir des yeux.

Recours à l’énergie solaire

Face au coût grimpant de l’énergie, beaucoup se tournent vers des alternatives comme l’énergie solaire. Poser des panneaux solaires est un investissement qui demande peu d’énergie. Une action durable favorisée par des primes et subsides. En choisissant cette option, vous consommez moins d’énergie puisque vous produisez votre propre électricité et ce, même par temps nuageux. Et si pour beaucoup les panneaux solaires ont un impact négatif sur l’apparence de votre maison, de nouveaux panneaux plus design existent désormais. Quant au prix relativement important, il est rentabilisé au bout de quelques années, à condition que votre toit soit orienté au sud.

Une solution rentable

Allier qualité architecturale et efficacité énergétique vous coûtera probablement plus cher au moment de construire ou rénover. Cependant, sur le long terme, vous serez gagnant. Le coût sera rentabilisé en raison du caractère durable de votre habitation. Vous constaterez la différence sur votre facture d’énergie : les frais liés à l’énergie, à l’eau et aux matières premières seront moins élevés. Des primes et subventions financières sont également destinées aux personnes qui construisent de façon durable.