08 Octobre 2019

Nouvel outil à disposition des professionnels de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction, le Building Information Modeling (BIM) est une méthode collaborative innovante et complète qui a récemment bouleversé le secteur de la construction. Focus sur ses principaux atouts.

Une architecture innovante

Le BIM a pris ces dernières années une importance considérable en Europe et est de plus en plus souvent présent dans les projets de construction. Présenté comme un outil révolutionnaire, ce procédé issu de la recherche technologique de pointe vise à accompagner la digitalisation dans le secteur de la construction et du BTP pour redessiner à terme entièrement le paysage de l’architecture au Luxembourg.  

Dans un domaine où la précision est vitale, la méthodologie BIM possède d’indéniables atouts et tend à se généraliser toujours davantage. Forte de son succès, elle présente des intérêts à toutes les étapes des travaux et a de plus en plus d’applications concrètes au Grand-Duché, en résidentiel comme au bureau. Avec pour objectif l’amélioration de la qualité globale de la construction et stimulant l’économie circulaire, le BIM élargit les possibilités offertes à la clientèle et permet d’être plus compétitif sur le marché national et international.  

Un panel complet d’outils et de protocoles

Méthode de travail nouvelle génération, le BIM ouvre des perspectives intéressantes pour accélérer et améliorer considérablement les projets de construction ou rénovation des bâtiments et infrastructures. Bien au-delà d’un simple modèle 3D, il permet la représentation digitale de toutes les caractéristiques d’une construction et fixe une suite de processus à destination de toutes les parties prenantes d’un projet : architectes, bureaux d’études, entreprises de construction…

Flexible, le BIM s’adapte à n’importe quel type de réalisation, qu’il s’agisse de chantiers de grande ampleur ou de taille plus modeste (logements collectifs, maisons individuelles ou petit tertiaire), et intervient dans toutes les étapes du cycle de vie d’un projet, de la conception jusqu’à l’exploitation.

Des pratiques collaboratives pour une meilleure coordination

La collaboration est un point clé lors de la construction d’un ouvrage. En accélérant les échanges, le BIM vise à faciliter la gestion de projet aux utilisateurs pour les assister au mieux en impliquant l’ensemble des intervenants afin de conjuguer interopérabilité et réactivité.
Il définit ainsi clairement les rôles et responsabilité de chacun ainsi que l’ensemble des processus de travail, et coordonne les livrables entre eux pour un partage d’informations fiables et pérennes.

Construire mieux et moins cher

Grâce à des maquettes numériques structurées et tenues à jour qui offrent la possibilité d’effectuer précocement des contrôles qualité, le BIM donne à voir un projet avant même sa mise en chantier et contient en complément des renseignements et données sur le planning et les coûts de la construction, pour une analyse affinée.
Réalistes et élaborées, les modélisations 3D obtenues permettent de construire l’avatar numérique du bâtiment pour le tester en temps réel afin de pouvoir valider le chantier tout au long de son avancement, définir le meilleure rapport qualité/prix et gagner en productivité.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous référer au guide d’application disponible sur www.digitalbuilding.lu, la plateforme du Centre de ressources des technologies et de l’innovation pour le bâtiment (CRTI-B).

En résumé, parmi les avantages de la méthode BIM figurent tout à la fois une conception de meilleure qualité, la détection des problèmes en amont du chantier et une meilleure connaissance du bâtiment pour réduire les délais d’achèvement et optimiser les coûts de construction (matériaux utilisés, énergie consommée…).