08 AVRIL 2019

Remanier totalement ou partiellement son chez-soi est tentant, et il n’est pas étonnant de penser qu’il est au final assez simple d’entreprendre une rénovation par soi-même. Mais transformer son logement sans l’aide de professionnels est-il si facile que cela ? Peut-on réellement se charger de tout sans qu’il n’y ait de conséquences ? Quels sont les paramètres essentiels à prendre en compte avant de songer à concrétiser son projet ?

Avant de se lancer

Le premier conseil que nous pouvons vous donner, et sans doute le plus utile, est de dresser un véritable état des lieux de votre habitation. Construisez un projet clair et précis en amont de vos travaux. Un calendrier peut vous être d’une grande aide : combien de temps pouvez-vous consacrer par jour ou par semaine au projet ? Combien de mois seront nécessaires à cette rénovation ? Et surtout, qu’êtes-vous, vous, réellement capable de faire ? Entre également en jeu la question du budget. Est-ce simple d’évaluer le coût de la restauration, ou avez-vous besoin d’aide ?

Que ce soit pour la réalisation ou l’estimation de votre chantier, vous n’êtes pas obligé de vous y connaître en tout. Accordez-vous le temps de la réflexion : n’est-il pas préférable de faire intervenir des professionnels ? N’oubliez pas qu’en rénovant tout vous-même, vous engagez votre responsabilité. Et notamment votre responsabilité légale.

Des travaux dans les règles de l’art ne s’improvisent pas, surtout en matière de plomberie ou d’électricité. C’est également de la sécurité de toute la maisonnée dont il est question. Sans oublier le fait que vous vendrez peut-être un jour votre bien, et qu’alors des diagnostics devront être établis. Pensez notamment au certificat de performance énergétique, directive européenne mise en place en 2010.

Penser agencement

Afin que votre logement soit conforme à vos désirs, vous devez anticiper un bon nombre de questions, y compris en termes d’agencement et de décoration.

Quel est celui qui vous plaît le plus ? Moderne, ancien, atypique ? Pensez aux besoins des futurs occupants : combien de salles de bains ou de salles d’eau vous faut-il ? Quelle est la largeur des pièces, des couloirs à prévoir ? Faut-il une salle de jeux pour les enfants, transformable à leur départ en chambre d’amis ou en bureau pour votre activité professionnelle ? Toutes ces questions se posent en amont, sous peine de réelles déceptions.

Enfin, réfléchissez à vos dépenses d’énergie et renseignez-vous sur l’isolation, les différents types de chauffage et vos volontés en matière d’écologie.

Le choix du maître d’œuvre et des artisans

Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à faire appel à un maître d’œuvre. C’est lui qui sera à même de régler les éventuelles difficultés qui pourraient se poser, comme un retard de chantier, ou de vous conseiller des artisans efficaces avec lesquels il a l’habitude de travailler.

Pour le sélectionner, nous vous encourageons à faire marcher votre réseau. Le meilleur n’est pas forcément le plus cher, c’est à vous de sentir celui en qui vous avez le plus confiance et qui réalisera les travaux demandés dans les temps. Si vous choisissez vous-même vos artisans, procédez de la même manière : réputation et bouche-à-oreille sont vos meilleurs alliés.

Pour éviter les mauvaises surprises, demandez des devis précis et détaillés, avec une estimation des augmentations possibles en cours de rénovation selon les cas que les artisans pourront rencontrer. Demandez d’y adjoindre un calendrier de chantier contenant un échéancier.

Assurer le suivi

Que vous réalisez ou non une partie des travaux, soyez présent sur le chantier. Si vous remarquez quelque chose de suspect, vous pourrez ainsi en parler aussitôt à l’entrepreneur intervenant.

Ne laissez pas traîner les choses si vous constatez une erreur, même si vous vous trompez, sous peine que des finitions ne soient pas bien réalisées ou que vous deviez engager des frais supplémentaires.


  A LIRE AUSSI  

> Demande de devis travaux : les pièges à éviter

> Construction et rénovation : les étapes à suivre