"Mon oncle, Luss Thillens, avait un bureau à Wiltz où j’ai effectué mon stage durant deux années. Celui-ci terminé, nous avons décidé de créer le nôtre, avec un troisième associé, Bruno Jourquin" commence Pit Thillens. Voilà pour la genèse du cabinet, qui se focalise sur les missions d’architecture et d’architecture d’intérieur.  

Pour mener l’ensemble de leurs projets à bien, l’équipe a recours à un outil numérique, le BIM. Acronyme de Building Information Model, sa force est son utilité, puisqu’il permet à l’entreprise de gagner en rapidité et en qualité, mais aussi à rassurer le maître d’ouvrage. "Une maquette réalisée en 3D va lui permettre de visualiser le résultat final" commente le jeune associé.  

Un bureau jeune, des projets à la pelle

Lors d’une mission de construction, c’est à Pit Thillens que les clients (majoritairement des privées à l’heure actuelle) ont affaire dans un premier temps : "de la prise de contact au permis de bâtir, je prends en charge tous les rendez-vous. Lors du premier, mon rôle est d’écouter. Au second, je leur fais alors part des propositions qui sont les plus adaptées à leurs envies. Car il faut bien le dire, lorsqu’ils me présentent leur projet, certains clients ont des idées qui ne sont absolument pas réalisables ou, au contraire, pas assez ambitieuses, ils ne s’imaginent pas que la technologie permet de faire mieux".

Si la technologie peut faire des miracles, une bonne dose de planification est également impérative. "Dès qu’un chantier débute, je veux que la majorité des décisions soient prises. C’est la meilleure manière pour que tout roule !" affirme l’associé.
Malgré des employés jeunes, dont l’âge moyen tourne autour de 33 ans, - "les clients nous font confiance alors que notre jeunesse pourrait les effrayer"-, le bureau jouit déjà d’une excellente réputation, principalement grâce au bouche-à-oreille. Un travail dur et efficace qui paye, et qui permet désormais à Pit Thillens une certaine liberté : "un projet peut parfois être long et durer jusqu’à deux ans et demi. Si le courant ne passe pas avec le maître d’ouvrage lors de la première rencontre, ça n’ira pas plus loin".

L’humain au centre de tout

D’ailleurs, pour les discussions avec ses clients, il plaide en faveur du tutoiement. "Nous passons tellement de temps ensemble que c’est logique, tout comme le fait de s’appeler par nos prénoms. Une relation de proximité doit se créer, je veux qu’ils n’hésitent pas à m’appeler au moindre problème ou doute. C’est pour cette raison que l’on essaye de ne pas trop agrandir le bureau, de manière à conserver cette dimension chaleureuse et humaine".

En interne, il en va de même : le vouvoiement est proscrit. Une véritable cohésion s’est d’ailleurs créée entre les collaborateurs :
"ils nous arrivent de prendre des verres ensemble, de disputer des matchs de tennis, etc." se plaît à commenter le jeune homme, avant d’ajouter qu’une fois par an, il organise un teambuilding pour renforcer encore davantage l’esprit de groupe : "nous sommes déjà allés à Copenhague, Vienne et Milan. Cette année, nous prenons la direction de Munich et de sa célèbre fête de la bière".

3 petites sœurs pour Thillens & Thillens Architecture

En parallèle du bureau, ce sont trois sociétés qui ont vu le jour, de manière à ce que des prestataires externes ne doivent plus être sollicités en permanence, "car ils peuvent parfois nous faire perdre beaucoup de temps" fait remarquer Pit Thillens.  
C’est ainsi qu’ N-Ergie, qui réalise des certificats de performance énergétique, des tests blower-door et des calculs de ponts thermiques, est né en 2014. En 2017, ce sont S-Build (relevé des bâtiments existants) et B-Secure (coordination de sécurité et de santé) qui sont venus rejoindre la famille.

Si la création de B-Secure est récente, en juin dernier, il y avait pourtant une réelle nécessité : "dans le nord, il n’y avait qu’un bureau qui effectuait ce type de mission. Puis, il faut savoir que les futurs propriétaires essayent souvent de se passer de coordinateur, de manière à ne pas devoir débourser de frais supplémentaires. Il est pourtant obligatoire d’en avoir un sur un chantier dès que deux entreprises s’y côtoient. En créant la société, je suis ainsi certain qu’un coordinateur passe bien sur mes chantiers. C’est primordial pour moi car s’il arrivait quelque chose à l’un de mes collaborateurs, je me sentirais coupable vis-à-vis de ses proches".

Contact

Thillens & Thillens Architecture
122 A Bamertal L-9209 Diekirch
Tél : +352 27 80 37
Email : info@thillens.lu
Site : www.thillens.lu